Samedi 24 et dimanche 25 avril à Nogaro (32)

FSBK-FE Racing

25 avril 2021 |  

Championnat FSBK-FE Racing

Résultats du Championnat FSBK-FE Racing


Sous les yeux du Président de la FFM, Sébastien Poirier, le circuit de Nogaro a accueilli la 2ème étape du Championnat de France Superbike organisée par l'ASM Armagnac Bigorre sous l'égide de la FFM. Une nouvelle prouesse signée Valentin Debise, un doublé pour Amaury Mizera chez les jeunes de l'OGP et de la bagarre dans toutes les catégories, c'était un dimanche haut en couleur dans le Gers !  

SUPERBIKE 
COURSE 1 : DEBISE EN PATRON

À l'extinction des feux, Valentin DEBISE (Kawasaki Twist Ring Racing – Dunlop) met à profit son expérience et s'installe en tête dans le premier virage. Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) emboite le pas du pilote albigeois mais il laisse progressivement de l'air à DEBISE pour se retrouver sous la menace d'Axel MAURIN (Yamaha CMS – Michelin).

Le paddock observe également Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) qui semble avoir un problème puisqu'il occupait le 4ème rang en début de course et rétrograde en 8ème position après 7 tours. Il laisse ainsi Morgan BERCHET (Yamaha – Dunlop) à la poursuite du duo GINES – MAURIN. Après 10 tours, FORAY est contraint de rentrer au stand.

En tête, DEBISE fait cavalier seul et creuse l'écart sur MAURIN GINES et BERCHET qui font le spectacle pour le gain de la 2ème place. Au fil des tours, le pilote albigeois confirme sa bonne forme et s'impose avec plus de 3 secondes d'avance sur ses prédécesseurs. Au second rang, BERCHET s'illustre après avoir tenu la dragée haute à GINES dans les derniers tours. Le Champion de France 2020 termine donc 3ème avec une seconde de retard sur BERCHET. MAURIN, quant à lui, conforte la 4ème position et termine au pied du podium.

Au 5ème rang, le pilote Challenger Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) résiste à Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli), Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop), Florent TOURNE (Yamaha – Dunlop) et Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) durant une grande partie de la course. Pourtant dans les 4 derniers tours, LUSSIANA s'empare des commandes du peloton devant LEBLANC. Les deux concurrents se mesurent l'un à l'autre et c'est finalement « The White » qui tire son épingle du jeu et se classe 5ème devant LUSSIANA. TECHER termine 7ème devant TOURNE et ANTIGA.

En Challenger, le pilote manceau Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GPAddict – Pirelli) s'adjuge les points de la seconde place derrière Guillaume ANTIGA.

Sur la dernière marche du podium, c'est une surprise : Léo CHALLAMEL (BMW – Dunlop), transfuge de l'European Bikes, relègue Gabriel PONS (Kawasaki – Pirelli) au 14ème rang du scratch en fin de course et termine 13ème, synonyme de 3ème place en Challenger.  

COURSE 2 : 4ÈME VICTOIRE CONSÉCUTIVE POUR DEBISE

Auteur d'un très bon départ depuis la 2ème position, Kenny FORAY s'empare des commandes de la course suivi d'un Valentin DEBISE bien décidé à ne pas se laisser faire. Mais dans les premiers tours, Mathieu GINES fait les freins au pilote albigeois et se positionne derrière la BMW n°178.

Dans le 7ème tour, GINES prend le meilleur sur FORAY qui se retrouve alors entre les griffes de DEBISE. Ce dernier surpasse d'ailleurs le pilote Tecmas dans le tour suivant. Pourtant, c'est un retournement de situation dans le 9ème tour, DEBISE s'empare de la position de pointe tandis que FORAY récupère la 2ème place laissant GINES au 3ème rang.

À 4 tours du drapeau à damier, c'est au tour de Mathieu GINES de pointer au second rang devant Kenny FORAY qui devance une bataille entre Axel MAURIN et Gregory LEBLANC.

Finalement, DEBISE conclut le week-end sur une nouvelle victoire avec plus de 2 secondes d'avance sur GINES, 2ème. FORAY conserve la 3ème place devant LEBLANC qui surprend MAURIN dans l'avant-dernier tour pour terminer 4ème.

Le paddock note également la belle performance de Matthieu LUSSIANA, 6ème devant le premier pilote Challenger Guillaume ANTIGA, 7ème.

De son côté, Morgan BERCHET réussit un véritable tour de force ! Après être parti à la faute dans le premier tour, il remonte depuis le fond du classement et parvient à se classer 8ème devant Alan TECHER.

En Challenger, Martin RENAUDIN s'adjuge la seconde place de la catégorie tout en signant une honorable 10ème place au scratch. Alan AGOGUE complète le podium des Challengers et termine 13ème au scratch.

Au provisoire, DEBISE trône en tête avec 103 points devant GINES (76 points) et MAURIN (51 points).
En challenger, RENAUDIN est en tête avec 93 points devant ANTIGA (84 points) et AGOGUE (65 points). 
SUPERSPORT 600
COURSE 1 : BERCOT SURPREND DEBISE

Un superbe départ est à mettre au crédit du poleman : Valentin DEBISE (Kawasaki – Michelin). Ce dernier est cependant « accroché » par le pilote Challenger Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli), lui-même en ligne de mire d'un autre Challenger : Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli). Les trois pilotes s'échappent et bataillent dans une triangulaire particulièrement disputée durant la quasi-totalité de la course !

Dans les derniers tours, BERCOT décroche légèrement et laisse CAUCHI et DEBISE en explications musclées pour la victoire. Au terme d'une véritable joute mécanique entre les deux pilotes, c'est finalement le pilote Challenger qui s'impose devant DEBISE. BERCOT, quant à lui, confirme la 3ème place et monte sur la dernière marche du podium. 

Suite à un départ canon, Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli) parvient à s'isoler en 4ème position dans les premiers tours. Il est ensuite rejoint par Kévin LONGEARET (Yamaha – Dunlop) et Cédric TANGRE (Triumph – Michelin) qui assènent de multiples passes d'armes sur le pilote de la Yamaha n°11. Les assauts de LONGEARET et TANGRE portent leurs fruits, ce qui permet aux deux pilotes de terminer dans cet ordre aux 4ème et 5ème places et compléter le top 3 Supersport. CLERE se classe 6ème.

En Challenger, Ludovic CAUCHI et Tom BERCOT montent donc sur les deux premières marches du podium. Après avoir terminé au 7ème rang du scratch, Vincent FALCONE (Yamaha – Pirelli) complète le podium de la catégorie.

COURSE 2 : DEBISE REVANCHARD

Une fusée ! C'est certainement ce qu'a pensé l'intégralité du paddock au regard de l'envol de Valentin DEBISE depuis la 3ème place sur la grille de départ ! L'albigeois prend directement l'avantage sur ses adversaires Challengers du matin :  Ludovic CAUCHI et Tom BERCOT.

Au guidon de la Kawasaki n°153, DEBISE use de sa tactique habituelle : tuer le suspense d'entrée de jeu ! Il creuse l'écart sur CAUCHI et BERCOT puis s'impose avec plus de 3 secondes d'avance. De son côté, CAUCHI résiste à BERCOT jusqu'au bout et termine 2ème.

Le paddock observe également le pilote Supersport Cédric TANGRE. Régulier, il gère sa course, isolé au 4ème rang, et termine devant Hugo CLERE, 5ème.

Chez les Challengers, la fin de course met en exergue la bataille entre Kilian AEBI (Suzuki – Pirelli) et Vincent FALCONE pour le gain de la 3ème place de la catégorie. Finalement, c'est FALCONE qui l'emporte sur le pilote issu des Coupes de France Promosport , il termine donc 6ème au scratch et 3ème Challenger derrière CAUCHI et BERCOT.

Au provisoire, DEBISE est en tête avec 98 points devant CAUCHI (85 points) et BERCOT (57 points).
En Challenger, CAUCHI est en tête avec 102 points devant BERCOT (82 points) et FALCONE (50 points).

OBJECTIF GRAND PRIX- PRÉ MOTO 3
COURSE 1 : MIZERA VAINQUEUR FACE À FARGIER

La victoire est disputée par Amaury MIZERA (Beon Yamaha) et Mathis FARGIER (KTM RC4R) au sein de la catégorie des futurs Champions ! Les deux jeunes hommes livrent un face à face de bout en bout et c'est finalement MIZERA qui enfonce le clou et s'impose. Sanctionné pour départ anticipé, FARGIER, qui était juste derrière le leader en fin de course, reçoit une pénalité de 10 secondes mais monte tout de même sur la deuxième marche du podium.

Au 3ème rang, Remy SANJUAN (KTM RC4R), régulier et appliqué, complète le podium.

Le paddock note également le retour au stand de Mattéo ROMAN (KTM RC4R) qui avait le 4ème chrono durant les essais qualificatifs. Après 4 tours de pistes, il est contraint à l'arrêt suite à un ennui mécanique et ne terminera pas la course.

COURSE 2 : MIZERA SIGNE UNE 4ÈME VICTOIRE AU CHAMPIONNAT

À l'instar de la course 1, un duel entre Amaury MIZERA et Mathis FARGIER débute dès le premier virage ! Pourtant Mathis FARGIER part à la faute et laisse Remy SANJUAN à la poursuite d'Amaury MIZERA.

Quelques tours plus tard, FARGIER récupère la 2ème place au nez et à la barbe de SANJUAN mais c'est déjà trop tard pour tenter de rejoindre MIZERA qui fait cavalier seul.

La hiérarchie ne bouge pas sur la ligne d'arrivée, MIZERA s'impose devant FARGIER et SANJUAN. À noter, Mattéo ROMAN termine la course au 4ème rang.

Au provisoire, MIZERA est en tête avec 103 points devant SANJUAN (61 points) et FARGIER (42 points).

NSF 250
COURSE 1 : PERON VAINQUEUR

Le pilote le plus rapide des essais, Lorenzo GUYAU (Honda), est contraint de s'arrêter après 4 tours. Le fait de course profite à Ilan PERON (Honda) qui s'impose pour la première course du week-end. De son côté, Henry MARIUS (Honda) se retrouve confronté à un problème qui le contraint à rentrer au stand après 6 tours de course. 

COURSE 2 : GUYAU SANS SOURCILLER

Véritablement plus rapide que ses adversaires, Lorenzo GUYAU s'empare de la victoire avec plus de 30 secondes d'avance sur Henry MARIUS.

Ilan PERON complète le podium.

Au provisoire, PERON est en tête avec 61 points devant GIABBANI et HENRY, tous deux ex-aequo avec 46 points.

SUPERSPORT 300
COURSE 1 : PONCET SAISIT L'OPPORTUNITÉ ! 

Dense, compact, serré…autant de qualificatifs qui peuvent décrire le groupe de tête tant la compétition est intense en SSP300 ! Suite aux essais où 40 pilotes ont été sélectionnés parmi les 46 pilotes participants, c'est Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) qui s'élance depuis la pole position.

Pourtant ce dernier se laisse surprendre dans le premier tour par Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli). Mais, c'était sans compter sur la fougue de Gabin CAZARD (Yamaha – Pirelli) et Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) qui viennent, eux aussi, jouer des coudes pour la tête. On observe Line VIEILLARD (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) à l'aspiration suivie de Paul CAILLOL (Kawasaki – Pirelli), Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli), Loris CHAIDRON (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) et Lucas SASSONE (Yamaha FT Racing Academy – Michelin).

Le groupe de 9 pilotes livre un spectacle dantesque durant toute la course !

À 4 tours du drapeau à damier, tout semble se jouer entre VIEILLARD qui pointe en tête et fait face à PONCET – NEGRIER – DA CUNHA pour la victoire.

La hiérarchie change dans le tour suivant puis un véritable coup de tonnerre stoppe les débats à 2 tours de l'arrivée : la Direction de Course agite le drapeau rouge suite à la chute d'un pilote.

La représentante de la gent féminine, était pourtant en tête à la sortie du drapeau rouge mais le classement se fige dans le tour précédent où PONCET occupait le premier rang. Il s'impose donc devant NEGRIER et DA CUNHA. VIEILLARD, que le paddock attendait sur le podium, termine finalement 4ème.

QUINET, CAZARD et CHAIDRON se contentent des 5ème, 6ème et 7ème places devant SASSONNE et CAILLOL.

En Challenger, Ludovic AMOURET (Kawasaki – Pirelli) s'illustre au premier rang de la catégorie. D'Jefferson DELBOSC (Kawasaki – Pirelli) se classe second devant Fergus CHRETIENNOT (KTM – Pirelli).

COURSE 2 : PONCET AU CUMUL

Durant la première partie de course, Gabin CAZARD, Line VIEILLARD, Diego PONCET, Alexy NEGRIER et Adrien QUINET font le spectacle en tête au sein d'un groupe compact. Ils sont poursuivis par Anatole BEAUPERE (Kawasaki – Pirelli), Paul CAILLOL et Florent DA CUNHA.

Toutefois, la « catégorie des rebondissements » fait une nouvelle fois très fort ! Dans le 6ème tour, CAZARD ainsi que la totalité des pilotes de la FT Racing Academy, Line VIEILLARD, Loris CHAIDRON et Lucas SASSONE chutent !

Alors que NEGRIER était en tête dans le 8ème tour, la Direction de Course agite un drapeau rouge, synonyme d'arrêt des débats.

La course repart quelques instants plus tard pour 5 tours et c'est vers le quatuor de tête NEGRIER – QUINET – PONCET – BEAUPERE que sont tournées toutes les attentions. Finalement, suite à la multitude de changements qui ont lieu au sein de la hiérarchie, NEGRIER s'impose devant PONCET et BEAUPERE. QUINET échoue au pied du podium. 

Au cumul des deux courses, c'est finalement PONCET qui monte sur la plus haute marche du podium devant NEGRIER et QUINET. BEAUPERE se classe 4ème devant DA CUNHA et CAILLOL.

En Challenger, Fergus CHRETIENNOT termine la deuxième partie de course devant Enzo DAHMANI (Kawasaki – Dunlop) et D'Jefferson DELBOSC.

Au cumul des deux parties de course, c'est pourtant Enzo DAHMANI qui l'emporte devant Fergus CHRETIENNOT et Ludovic AMOURET.

Au provisoire, PONCET pointe en tête avec 77 points devant NEGRIER (67 points) et QUINET (66 points).
En challenger, AMOURET est en tête avec 87 points devant CHRETIENNOT (73 points) et DAHMANI (51 points).

SIDE-CAR 
COURSE 2 : REEVES / ROUSSEAU PREND SA REVANCHE

À l'instar de la course du samedi, REEVES / ROUSSEAU rétrograde dans le classement lors du départ et termine son premier tour au 5ème rang alors que PEUGEOT / PEUGEOT et LEGLISE / LAVOREL s'échappent en tête.

Cependant, toujours aussi rapide, le multiple Champion du monde retrouve rapidement ses marques et prend le meilleur sur LEGLISE / LAVOREL dans le 6ème tour. Il faudra toutefois attendre le 10ème tour pour que REEVES / ROUSSEAU surpasse PEUGEOT / PEUGEOT.

Le classement reste inchangé sur la dernière partie de course, REEVES / ROUSSEAU s'impose devant PEUGEOT / PEUGEOT et LEGLISE / LAVOREL.

Derrière les leaders, GUIGNARD / POUX se classe 4ème après avoir remporté une bataille face à BARBIER / RIGONDEAU, 5ème et LUNEAU / BIDAULT, 6ème.

En F2, CHANAL / LAVOREL termine sur la plus haute marche du podium et se classe 9ème au scratch. En bataille jusque dans les derniers tours, LEBLOND / DOUANE CHAZELLE fait la différence face à CROCHEMORE / PICQUOIN, laissant le side n° 128 sur la dernière marche du podium.

Au provisoire, REEVES / ROUSSEAU pointe en tête avec 93 points devant PEUGEOT / PEUGEOT (77 points) et GUIGNARD / POUX (47 points).
En F2, CHANAL / LAVOREL tient la tête avec 104 points devant LEBLOND / DOUANE CHAZELLE (62 points) et CROCHEMORE / PICQUOIN (47 points).

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l'actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…
Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d'épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 
D'autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d'un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

28 – 30 mai – Lédenon (30) – MC Lédenon
18 – 20 juin – Pau Arnos (64) – Moto Club Pau Arnos
02 – 04 juillet – Magny-Cours (58) – Moto Club Nevers et de la Nièvre
20 – 22 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
10 – 12 septembre – Alès (30) – MC Motors Events

Partenaires

CDM 31

CDM 31

Site Web
MCC Albi | Alexis Masbou Expérience

MCC Albi | Alexis Masbou Expérience

Site Web
K’Extreme

K’Extreme

Site Web

Actualités

Première édition des Journées Découverte de la Moto : Inscrivez-vous !

24 juin 2021 |  

La Fédération Française de Motocyclisme lance les 11 & 12 septembre prochains la 1ère édition des Journées Découvertes de la Moto. Une opération nationale inédite où votre structure sera au cœur du dispositif afin de faire découvrir aux plus jeunes le sport moto dans sa plus grande diversité.

Voir toutes les actualités