Règlement Vitesse 2022

REGLEMENTS ADMINISTRATIFS ET SPORTIFS

Article 1. Définition

La Ligue Motocycliste Occitanie (LMOC) organise le Championnat OpenBike25 Occitanie pour des machines n'excédant pas les 25 cv.
Le Championnat OpenBike25 Occitanie intègre les catégories Mini OGP Occitanie.

Article 2. Catégories


Une catégorie ne sera ouverte et ne pourra prétendre à un titre lors de la Remise des Prix du Championnat, qu'à compter de 5 concurrents engagés dans cette catégorie, ayant participés à, au moins, 2 épreuves compétitives inscrites au calendrier du Championnat sauf pour les catégories Mini OGP Occitanie.

La commission de la Ligue validera les inscriptions dans chaque catégorie.

Une récompense sera attribuée aux 3 premiers de chaque catégorie lors de chaque épreuve.
Selon le nombre de participants et du planning de l'épreuve, le jury en collaboration avec le directeur de course pourra regrouper des catégories, un nouveau planning sera à disposition des engagés.

Article 3. Licences

3.1 Concurrent

Le Championnat de Ligue OpenBike25 Occitanie est ouvert aux pilotes titulaires d'une licence FFM en cours de validité de type :

  • FIM Europe, NCO, NJ et détenteur du CASM ou guidon.
  • Ou d'une licence une manifestation.

Toute licence une manifestation devra être réalisée dans son intégralité et payée en ligne sur le site ffmoto.org. Aucune licence papier ne sera délivrée.

Les concurrents mineurs devront être obligatoirement accompagnés d'une personne représentante légale ou mandatée.
Seuls les pilotes licenciés en Occitanie seront récompensés lors de la remise des prix annuelle de la LMOC.

3.2 Assistant pilote (panneauteur)

L'accès à la zone de panneautage est ouvert aux personnes disposant d'une licence FFM en cours de validité de type :

  • LAP « assistant pilote » ou TIM « Team Manager »
  • Ou d'une licence une manifestation LJP

Cette zone sera matérialisée si le circuit en dispose, et l'information sera communiquée dans la note envoyée aux participants.

Article 4. Machines

Elles devront répondre aux clauses du Règlement Technique général et particulier de la catégorie.

Article 5. Calendrier sportif

Le calendrier des rencontres est élaboré pour l'année lors de la réunion générale de la Ligue. Ce calendrier est transmis par la LMOC.

Article 6. Engagements

6.1 Engagement au Championnat

Les concurrents participants à une manche du Championnat figureront au classement.

En contrepartie un rassemblement dit « de conformité » sera organisé au cours duquel la Ligue :

  • Procédera aux vérifications administratives et techniques en vue de prévenir de la bonne interprétation des règlements en cours,
  • Attribuera les numéros de course à chaque pilote pour toute la saison,
  • Délivrera un carnet de suivi administratif et technique qui sera visé lors de chaque épreuve du Championnat.

Les concurrents n'ayant pas participé à l'épreuve de conformité obtiendront leur numéro lors de leur engagement à une épreuve suivante.

L'engagement au Championnat de Ligue Occitanie OpenBike25 entraîne de fait l'acceptation du présent règlement.

6.2 Engagements aux épreuves

Les engagements aux championnats vitesse et endurance ainsi que leurs paiements se feront en ligne sur le site openbike25-occitanie.fr

  • Engagement vitesse : 50€ / course
  • Engagement vitesse hors délais : 70€ / course
  • Engagement famille : parent = 50€ – enfant (mineur) = 40€ (justificatif à fournir)

Si un pilote s'engage dans d'autre catégorie, l'engagement par machine supplémentaire sera de 15€.

En cas de non-participation à une épreuve pour raison médicale, le remboursement pourra être demandé sous présentation d'un certificat médical.
Des frais de gestion de 5€ seront conservés pour une épreuve vitesse.
Pour l'endurance, le prix du droit d'engagement dépendra de sa durée.

Pour l'endurance, un minimum de 3 pilotes par machines est obligatoire.

La commission vitesse Occitanie pourra pour des raisons disciplinaires refuser l'engagement d'un pilote.

Article 7. Officiels

Les officiels seront nommés par la commission vitesse de la Ligue Motocycliste Occitanie.

Article 8. Vérifications

Lors de chaque rencontre, des contrôles administratifs et techniques sont obligatoirement prévus. Les pilotes doivent s'y présenter personnellement.
Les vérifications administratives débuteront la veille à partir de 14h et techniques à partir de 17h (cf planning remis par le club organisateur).

8.1 Vérifications Administratives
Avant le début de la compétition, les concurrents devront présenter personnellement :

  • Leur licence FFM en cours de validité,
  • Leur CASM ou guidons.

Le contrôleur administratif visera le carnet de suivi individuel du pilote.
La non-présentation des documents spécifiques (licence, guidons ou CASM) entraîne des sanctions.
Dans ce cas, la personne concernée devra attester de la possession de ces documents (avant autorisation de participation) et en apporter la preuve écrite dans les 15 jours qui suivent la manifestation.

8.2 Vérifications Techniques
Le contrôle technique est obligatoire. Les concurrents ne pourront participer aux essais officiels qu’après avoir satisfait aux vérifications techniques.

Avant le début des épreuves, les concurrents devront présenter personnellement

  • Leur machine propre, exempte de tous marquages antérieurs et équipée des numéros de course,
  • Un casque intégral (de moins de cinq ans, en bon état et d'un modèle conforme aux normes françaises ou FIM)
  • Un équipement conforme à la catégorie : voir Règlement Technique Général – article Equipements.

Tout équipement jugé non conforme sera gardé et restitué à la fin de la manifestation. La récupération est sous la responsabilité du concurrent.

Le contrôleur technique visera le carnet de suivi individuel du pilote.
Les vérifications techniques ne concernent que la sécurité, la conformité de la machine est placée sous la seule responsabilité du pilote.

Toutefois le pilote pourra demander au commissaire technique d'effectuer des contrôles préventifs (bruit, application du règlement) sans engager la responsabilité de celui-ci.

De même, si lors du contrôle technique, le contrôleur s'aperçoit, et ceci sans démontage, qu'une pièce pourrait ne pas être en conformité avec la réglementation, il se doit de le signaler au pilote sans exiger la modification ; ceci ne concernant pas les organes de sécurité qui, eux, doivent être mis en conformité avant l'entrée en piste.

Les machines pourront passer au sonomètre, à tout moment, lors des épreuves. De même, un alcootest pourra être effectué avant le départ d'une manche. De plus, des contrôles de puissance pourront avoir lieu.

8.3 Contrôles techniques fin d'épreuve
Après les courses, les contrôles porteront sur la conformité des véhicules des 3 premiers ainsi que des équipages choisis par tirage au sort dans chaque catégorie sur décision du jury de la rencontre. Le résultat des contrôles techniques sera étudié et validé par les membres du jury d'épreuve.

8.4 Carnet de suivi individuel
En cas de non-présentation du carnet de suivi une pénalité de points (déduction de points sur le classement général du Championnat) sera infligée au pilote :

  • Non Présentation : 5 points et présentation obligatoire à l'épreuve suivante. En cas de non présentation le carnet sera considéré comme perdu.
  • Perte et délivrance d'un nouveau carnet : 10 points,
  • Récidive : de 30 points à l'exclusion du Championnat selon délibération de la Commission Régionale.

8.5 Transpondeurs
Toute machine souhaitant participer à une manche du championnat devra être équipée d'un transpondeur correspondant au système utilisé.
Ce dernier est loué, le prix de location est compris dans le droit d'engagement. Un chèque de caution de 200€ à l'ordre de la LMOC sera demandé.

Article 9. Essais et Qualifications

Le club organisateur de l'épreuve du Championnat devra prévoir impérativement au moins une séance d'essais pour chaque catégorie le jour de l'épreuve afin de réaliser les essais qualificatifs.

Article 10. Déroulement de la Course

10.1 Courses Vitesse
Les courses de vitesse se dérouleront en deux manches minimums.
La durée de chacune des manches sera au minimum de 15min (convertie en nombre de tours selon la longueur du circuit et des chronos de la manche d'essai qualificatif). En cas de course déclarée WET, la distance sera réduite de 3 tours.

En cas d'impossibilité de respecter dans les temps impartis, le programme de la journée et le nombre de tours des manches pourront être modulés.

Au minimum le dernier tour sera annoncé par la direction de course.

Le placement en grille se fera en fonction des grilles de départ affichées, les pilotes devront respecter leur positionnement et se placer sur la ligne correspondante matérialisée par un plot numéroté.

10.2 Courses Endurance
L'organisateur fournira et positionnera une pendule pouvant être consultée par les pilotes.
Durée : 4 heures minimum

Temps de conduite : Conformément aux RTS les temps de conduites sont :
A partir de 12 ans : 4 relais maximum de 45 min séparés chacun par 1 heure de repos.
De 13 à 15 ans : 5 relais maximum de 45 min séparés chacun par 30 min de repos.
A partir de 16 ans : relai libre

Les temps de conduite des pilotes sont placés sous la responsabilité du chef de team, ils pourront donner lieu, après vérification, en cas de dépassement, à des sanctions sous forme de pénalités de temps ou déclassement. S'il y a dépassement du temps de conduite, le nombre de tours effectués sera décompté. En cas de contestation, les contrôles auprès des chronométreurs feront foi. Des contrôles inopinés pourront être effectués par les officiels de l'épreuve.

Article 11. Classement

11.1 Attribution des Points
Les points pour le Championnat seront attribués selon le barème suivant :
25, 22, 20, 18, 16, 15, 14, 13, 12, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.

Lors du rassemblement dit « de conformité », 20 points seront attribués pour le Classement général du Championnat pour conformité administrative (Licence, Pieces identités) et technique (Présentation de la machine et de l'équipement conformes aux règlements de la catégorie considérée).

Pour les pilotes résidents à plus de 250kms du lieu de la conformité, ils auront la possibilité de réaliser ces contrôles le samedi de la 1ère épreuve sur demande faite à la Commission Vitesse de la Ligue Occitanie (base de calcul sur Google Map).

11.2 Classement au Championnat
Le classement du Championnat sera obtenu sur la totalité des épreuves dont les résultats auront été homologués par la Commission de la LMOC.
Les ex-æquo seront départagés en fonction du nombre de places de 1er, 2ème, 3ème, etc.

Article 12. Récompense de ligue

La Ligue Motocycliste récompensera les 3 premiers de chaque catégorie détenteurs d'une licence en Occitanie lors de la remise des Prix de la LMOC. Les Pilotes absents non excusés ne pourront prétendre à leur coupe, celle-ci restera acquise à la Ligue.

Article 13. Réclamations – sanctions

13.1 Comportement
Tout manquement aux règlements, tout comportement antisportif (envers les concurrents, les officiels, etc.), tout accrochage volontaire ne pourra être toléré et entraînera immanquablement une demande de sanction envers le concurrent fautif.

Tout pilote ou équipe de pilotes est responsable de ses accompagnateurs, avant, pendant et après l'épreuve.

13.2 Jury
Le jury de la rencontre est composé :

  • Du délégué de la LMOC.
  • 2 commissaires sportifs.

13.3 Réclamation
Les réclamations devront être déposées conformément aux dispositions du Titre VI du code sportif. Le montant de la caution accompagnant une réclamation est de 75€. Toute réclamation doit être remise au directeur de course dans un délai d'une demi-heure après l'affichage des résultats. Si la réclamation est justifiée, le montant sera remboursé.

13.4 Pénalités pour les épreuves de vitesse
Des pénalités spécifiques à ce type d'épreuves seront appliquées :

  • Faux départ = 10 secondes de pénalité (sanction de faits).
  • Non-respect du drapeau jaune ou Flashtracks = 10 secondes de pénalité (sanction de faits).

13.5 Pénalités pour les épreuves d'endurance
Des pénalités spécifiques à ce type d'épreuves seront appliquées :

  • Personnes non autorisées dans les stands (non détentrices d'un bracelet) = 1ère intervention -5 tours, au-delà exclusion de l'équipage.
  • Franchissement des lignes blanches au niveau de la sortie de piste = « Stop and go » de 30 secondes.
  • Non-respect du drapeau jaune ou Flashtracks = « Stop and go » de 30 secondes.
  • Modification de l'équipage inscrit en cours d'épreuve = exclusion de l'équipage.

Article 14. Médias
Toutes les photos et vidéos prisent lors des épreuves sont la propriété du championnat OpenBike25 et de la LMOC.

Article 15. Champ d'application du présent règlement

Ce règlement s'applique à toutes les épreuves de Vitesse et d'Endurance organisées en Occitanie ainsi qu'à toutes les épreuves organisées dans une autre région dans le cadre exclusif du Championnat OpenBike25 Occitanie Vitesse-Endurance et Mini OGP Occitanie.
Par leur engagement à l'épreuve les pilotes y adhèrent ainsi qu'à tous les règlements complémentaires de la FFM.

Pour tout ce qui n'est pas prévu au présent règlement, les prescriptions de l'annexe Vitesse de la FFM sont applicables.


REGLEMENT TECHNIQUE GENERAL

Article I. Généralité
1.1 Définition des types de machines
Catégories : Jusqu'à 125cc 2 temps et jusqu'à 250cc 4 temps.

LA CONFORMITE DE LA MACHINE EST SOUS L'ENTIERE RESPONSABILITE DU PILOTE.

1.2 Identification des machines
Lorsque les machines auront satisfait aux vérifications dites de sécurité, il sera procédé au marquage de celles-ci par la pose d'un sticker.

Un tapis de sol est obligatoire pour toute intervention sur la machine de manière à protéger l'environnement.

Article II. Règles techniques générales lors des épreuves de course vitesse et endurance
2.1 Matériaux
Il est interdit d’utiliser les matériaux suivants dans la fabrication du moteur (sauf pour la bielle et les clapets) fibres composites, magnésium et titane.

2.2 Roulettes de protection arrière et support béquille
Afin de protéger les bitumes, les machines devront être équipées de roulettes de protection arrière fixées sur le bras oscillant, et/ou de supports de béquilles faisant office de protection.
Ces éléments devront être réalisés en nylon, téflon ou matière équivalente d'une épaisseur minimale de 3cm.

2.3 Leviers
Tous les leviers (embrayage, freins…) doivent en principe se terminer par une sphère (diamètre de 16 mm minimum). Cette sphère peut également être aplatie mais dans tous les cas, les bords doivent être arrondis (épaisseur minimum de la partie aplatie : 14 mm).
Ces extrémités doivent être fixées d’une façon permanente et faire partie intégrante du levier.

2.4 Protection des leviers
Les motos doivent être équipées d'une protection de levier de frein avant. Sauf pour les machines de type Pocket-Bikes.
Cette protection devra comporter une terminaison en nylon, téflon ou matière équivalente d'1 cm minimum d'épaisseur.
Si cette protection est de fabrication artisanale, elle sera soumise à l'appréciation du contrôleur technique.

2.5 Guidon
Celui-ci doit être équipé d’une protection rembourrée sur la barre transversale. Les guidons sans barre transversale doivent être équipés d’une protection rembourrée située au milieu de celui-ci, recouvrant largement les brides de fixation.

Les extrémités de guidon devront être bouchées par des embouts réalisés en nylon, téflon ou matière équivalente d'une épaisseur minimale de 1cm.

Si des protège-mains sont utilisés, ceux-ci doivent être d’une matière résistant aux chutes.

– Largeur : Machine de course sur route : largeur minimum de 400 mm, largeur maximum : 700 mm
Machine tout-terrain : largeur maximum 850 mm

– Angle de braquage : Un espace minimum de 30 mm, entre le guidon avec ses leviers et le réservoir (angle de braquage au maximum) est obligatoire.

2.6 Commande des gaz
Les papillons de gaz et boisseaux doivent se fermer d’eux-mêmes lorsque la poignée de gaz est relâchée.

2.7 Coupe circuit
Un coupe-circuit doit être monté de façon à fonctionner lorsque le conducteur quitte sa machine. Ce coupe circuit doit interrompre le circuit primaire d’allumage et doit être muni d’un câblage pour l’arrivée et le retour du courant.
Il doit être placé aussi près que possible du milieu du guidon et être actionné au moyen d’un fil non élastique de longueur et d’épaisseur adéquate, fixé au poignet du conducteur. Un câble en spirale (semblable à un fil téléphonique) d’une longueur maximale de 1 m est obligatoire.

2.8 Freins
Les vis de fixation des étriers de frein doivent être arrêtées par un fil métallique de sécurité.

2.9 Repose-pieds
La longueur minimale des repose-pieds doit être de 65mm (une tolérance sera accordée pour la catégorie Pocket-Bike).

Les repose-pieds doivent avoir avec un embout en nylon, téflon ou matière équivalente de même diamètre et d'un 1cm minimum d'épaisseur. Pour les repose-pieds repliables, la partie inferieure doit elle aussi être recouverte de téflon d'un 1cm minimum d'épaisseur.

2.10 Protections
Carter moteur, embrayage et transmissions devront comporter toutes leurs vis et ne pas être allégés.

Toutes les transmissions devront être protégées.

Un garde chaîne doit être installé de manière à empêcher que la jambe ou le pied du pilote ne se coince entre le brin de la chaîne inférieure et la couronne arrière. Cette protection, fixée solidement, sera dans un matériau rigide (alu, téflon) ayant les bords arrondis et d’une épaisseur minimale de 5mm.

Une protection du pignon de sortie de boite est obligatoire.

Pour les machines à variateur, un cache variateur est obligatoire. Ce dernier devra envelopper la partie supérieure du variateur et être en matière rigide mais non tranchante (possibilité d’ajourer la face avant – ex : casserole).
La protection des pièces tournantes moteur se fera par cache variateur + cache allumage, ou par cache variateur + pares-cylindre passant par l'axe du vilebrequin.

Les protections doivent rester en place durant toute la durée des essais et de la course.

2.11 Refroidissement
Si refroidissement liquide : eau uniquement. Tout additif, quel qu'il soit, est strictement interdit.

2.12 Garde-boue
Les garde-boues avant et arrière sont obligatoires (lèche roue pour machine type vitesse et garde boue pour machine type cross).

2.13 Tuyaux d'échappement et silencieux
Les tuyaux d’échappement et silencieux doivent être conformes aux normes de bruit en vigueur, soit 93 Db (avec 2Db de tolérance de l'appareil).
Les contrôles seront réalisés comme suivant (cf RTS):
50cc 2tps = 8200 T/mn 80cc 2tps = 7200 T/mn 125cc à 250cc 4tps = 5500 T/mn

Pour les Pocket Bike, le silencieux peut dépasser la tangente de la roue arrière si le tube de fuite ne dépasse pas le corps du silencieux (10 cm maximum).

2.14 Les lanceurs (allumage) sont interdits sur les machines à variateur (sauf Pocket-bike).

2.15 Carburant
Le carburant utilisé est du sans plomb de type SP 95 (E10) ou SP 98 (E5) ou bio éthanol vendu aux pompes routières, sans additif.
Des tests de carburants pourront être effectués à la demande du délégué et/ou de la direction de course.
Les pilotes désignés devront se présenter avec leur machine (réservoir vide) et un bidon d’huile cacheté, au contrôle technique, 20 minutes avant la fermeture du parc d’attente (volume de carburant 5l maximum fourni par l’organisateur aux frais de l'utilisateur et acheté hors grandes surfaces).

2.16 Réservoirs
Réservoir d'origine de la machine ou de capacité n'excédant pas 14 litres pour les réservoirs non d'origine.
En aucun cas, ne sont autorisés, les réservoirs additionnels ou prévus pour d'autres usages.

Il est obligatoire de remplir les réservoirs d’une mousse de type Explosafe.

En Endurance, le ravitaillement par changement de réservoir est interdit. Le remplissage avec matériel type ACERBIS ou équivalent est obligatoire.

2.17 Récupérateurs
Lorsqu’une machine est munie de reniflards (huile, eau, essence), la sortie de ceux-ci doit se faire dans un récupérateur indépendant du sabot récupérateur. Il doit être facilement accessible et vide avant tout départ.

2.18 Sabots récupérateurs
Les sabots récupérateurs sont obligatoires pour tout type de machine équipée d'une boite à vitesse ou moteur 4-temps.

Ils permettront la récupération des liquides moteurs en cas de casse de celui-ci.

Les sabots récupérateurs doivent être étanches, englober toute la surface inferieure du moteur et avoir une contenance de 1 litre minimum.

Les machines équipées d'un carénage intégral pourront se servir de leur sabot comme récupérateur.

2.19 Bouchons de vidange, niveau et remplissage
Tous les bouchons de vidange, niveau et remplissage doivent être étanches et freinés.

2.20 Silencieux d'admission / Boites à air

Les silencieux d'admission sont obligatoires pour tout type de machine (Boites à air ou élément filtrant)
Le raccordement souple entre boite à air et pavillon du carburateur est autorisé, il devra toutefois dans ce cas être hermétique.

2.21 Pneumatiques
Le choix des pneus est libre.
En vitesse, l’utilisation de couvertures chauffantes est autorisée en prégrille uniquement sur groupe électrogène, cependant le matériel devra être évacué de la prégrille dès le départ de la moto et ceux, par une personne licenciée.
En endurance : groupe électrogène obligatoire dans les stands.

Afin de garantir l'utilisation des couvertures chauffantes, un groupe électrogène est fortement conseillé dans le parc coureur (le club n'est pas responsable de la fourniture d'électricité sur le paddock).

2.22 Eléments de fixation (attaches diverses)
Les éléments de fixation standard peuvent être remplacés par des éléments de fixation de n’importe quel matériau (sauf titane). La solidité et le type doivent être égaux ou supérieurs à la solidité de l’élément de fixation standard qu’ils remplacent. Les attaches de carénage peuvent être changées par des attaches de type rapide. Les éléments de fixation peuvent être percés pour recevoir des fils de freinage de sécurité, mais des modifications en vue d’un allégement ne sont pas autorisées ; seules les fixations de carénage non utilisées doivent être retirées ou coupées.

2.23 Numéros
Les numéros de course doivent être apposées à l’avant et des deux côtés de la machine de manière à être clairement visibles.

Aucune couleur n'est imposée par contre ils devront être différents de la couleur de la machine afin d'être clairement visibles.

Dimension des chiffres environ :

  • Hauteur : 14 cm – Largeur : 9 cm
  • Epaisseur : 2,5 cm – Espacement entre deux chiffres : 2,5 cm

2.24 Feu rouge
Toutes les motos doivent avoir un feu rouge fonctionnel monté en permanence à l'arrière de la machine.
Ce feu doit être allumé dès lors que la piste est déclarée WET (piste mouillée)

La direction de l'éclairage arrière doit être parallèle à l'axe de la machine (dans le sens de la marche) et être clairement visible de l'arrière d'au moins 15° à gauche et à droite de l'axe de la machine.

Le feu arrière doit être monté le plus proche possible de l'extrémité arrière de la machine (dosseret de selle).

En cas de litige sur la position de montage et/ou de visibilité, la décision du responsable Technique est prépondérante.
Le Responsable Technique peut refuser tout système d'éclairage non satisfaisant à la sécurité.

L'alimentation doit être continue, ce feu arrière de sécurité ne doit pas être clignotant sur la piste.
L'alimentation du feu arrière de sécurité doit être séparée de celle de la moto.

2.25 Boitier additionnel
Tous les boitiers additionnels permettant de changer les caractéristiques de l'allumage doivent se trouver dans un boitier clos, ils ne doivent pas pouvoir être actionnés directement sans démontage.

2.26 Boutons mapping et interrupteurs
Tous les interrupteurs additionnels devront être étiquetés de leur fonction afin de pouvoir être testés lors de contrôles.

2.27 Numéro série pièces
Sur toutes pièces comportant un numéro de série, celui-ci doit être correctement lisible.

Article III. Equipements
Les pilotes devront présenter leur équipement complet en bon état.

Le casque doit être de type intégral, d’une seule pièce, de moins de 5 ans et portant une étiquette homologuée (normes ECE 22 05 et ECE 22 06). Aucun autocollant ne doit être appliqué sur le casque sauf pastille de contrôle.

Une combinaison en cuir d’une seule pièce ou blouson et pantalons de cuir réunis par une fermeture éclair.

Les gants et les bottes doivent être en cuir.

La protection dorsale portant une étiquette homologuée (normes NF EN 161-2) est obligatoire.

Pour les épreuves Pocket Bike : Les pilotes devront présenter un équipement de cuir ou en matériau renforcé (blouson et pantalon épais de type Cross avec coudières et genouillères), bottes ou chaussures montantes en cuir. La protection dorsale portant une étiquette homologuée (normes NF EN 161-2) est obligatoire.

Article IV. Machine
Un compte tours du moteur, en état de fonctionnement, sera obligatoire lors d'un contrôle technique.

Phares, clignotants, feux arrière, pattes de fixation de phare avant, rétroviseurs, béquilles, support béquilles, porte plaque doivent être retirés ou coupés.

Article V. Télémétrie
En aucun cas, des informations ne doivent être transmises à ou d’une machine en marche.
Les appareils de chronométrage automatique (appareils de chronométrage sur la machine) ne sont pas considérés comme de la télémétrie.
Les appareils de chronométrage automatique ne doivent pas perturber les méthodes et équipements de chronométrage officiel.

Article VI. Transpondeur
Le transpondeur devra obligatoirement être placé sur la moto pendant toute la durée des épreuves (essais et manches de course).


REGLEMENTS TECHNIQUES VITESSE OPENBIKE25
Toutes les modifications non mentionnées sont interdites.

Cliquez ici pour télécharger le fichier


REGLEMENTS TECHNIQUES ENDURANCEOPENBIKE25
Toutes les modifications non mentionnées sont interdites.

Cliquez ici pour télécharger le fichier

 

Partenaires

K’Extreme

K’Extreme

Site Web
Lycée François Marty

Lycée François Marty

Site Web
SN Diffusion

SN Diffusion

Site Web

Actualités

Appel à candidatures de la Ligue Motocycliste Occitanie

10 mai 2022 |  

Appel à candidatures de la Ligue Motocycliste Occitanie

La Ligue Motocycliste Occitanie fait appel à candidatures pour compléter ses instances à l’occasion de la réunion du Comité Directeur du samedi 9 juillet 2022 à Balma (31).

Voir toutes les actualités