Règlement Enduro et Enduro Kid 2020

Version du 20/12/2019

RÈGLEMENT DU CHAMPIONNAT OCCITANIE D'ENDURO


La Ligue Motocycliste Occitanie (LMOC) organise un Championnat Occitanie d'Enduro. Tout concurrent participant à cette compétition doit connaitre le présent règlement et s'engage à le respecter.

Ce Championnat est ouvert à tous les pilotes justifiant de leur appartenance à un Club affilié à la LMOC et titulaires d'une licence FFM.

Aucune clause du règlement particulier de l'épreuve ne peut être contraire au présent règlement ainsi qu'aux Règles Techniques et de Sécurité de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM). Les règles, les dispositions, les pénalisations et les sanctions sont celles prévues au règlement du Championnat de France. Pour tout manquement au présent règlement, se référer au règlement du Championnat de France d'Enduro.

ARTICLE 1 : CALENDRIER ENDURO 2020

Article 1.1 : le calendrier officiel est publié et actualisé sur www.lmoc.fr. Des épreuves supplémentaires pourront être ajoutées jusqu'à mi-saison. Elles pourront compter pour le Championnat après avis de la Commission Enduro et Endurance Tout Terrain.

Article 1.2 : si le nombre d'épreuves organisées dans la LMOC est insuffisant, la Commission choisira des épreuves organisées dans les Ligues limitrophes, tout en considérant à la fois les critères d'éloignement et d'intérêt sportif.

ARTICLE 2 : CATÉGORIES

Article 2.1 : le Championnat Occitanie est réservé aux pilotes licenciés INTER, NCO et NJ. Les pilotes titulaires d'une licence une manifestation (Ligue 3) ne sont pas classés dans le Championnat mais uniquement sur l'épreuve. Trois groupes sont créés :

  • Elite (Ligue 1) : comprendra les pilotes ayant marqué des points dans le Championnat Elite de l'année précédente ; les pilotes Elites inscrits sur la liste FFM ; les pilotes juniors FFM ; les 5 premiers pilotes scratch de la catégorie National de l'année précédente.
  • National (Ligue 2) : comprendra tous les autres pilotes licenciés NCO.
  • Ligue 3 : comprendra les pilotes titulaires d'une licence une manifestation. En aucun cas ces pilotes ne pourront prétendre monter dans les groupes Ligue 1 et Ligue 2.

Article 2.2 : les pilotes ne marquant aucun point durant une période de deux ans dans différentes classes de la catégorie Elite et ne figurant pas sur la liste Elites FFM se verront redescendre en catégorie inférieure. Les Vétérans en droit de monter en Elite auront le choix de monter ou de rester en catégorie Vétéran. Les pilotes souhaitant changer de catégorie Elite vers National ou National vers Elite, selon les modalités ci-dessus, devront en faire la demande écrite avant le 31/01/2020. Aucun pilote ne pourra descendre en National en cours d'année

ARTICLE 3 : ENGAGEMENTS

Article 3.1 : si l'organisateur est un Club affilié à la LMOC, les engagements sont gérés par ses soins comme il le souhaite. Le montant de l'engagement est déterminé par le Club organisateur. Le système de chronométrage est choisi par le Club.

Article 3.2 : le pilote est le seul responsable de son inscription ; un refus d'engagement ne pourra entraîner aucune intervention ou traitement de faveur.

Article 3.3 : le pilote qui n’est pas inscrit dans sa bonne catégorie ne marquera pas les points au Championnat. Exemple : un pilote de la catégorie National (Ligue 2) qui s’inscrit en Elite (Ligue 1) ou inversement, lors d’une épreuve du Championnat n’aura pas la réattribution des points dans sa bonne catégorie, sauf pour un Enduro Classique qui n’a pas les mêmes catégories. La Commission affectera les points du pilote dans sa bonne catégorie pour le Championnat.

Article 3.4 : les pilotes licenciés dans un Club affilié à la LMOC seront prioritaires sur ceux des autres Ligues sauf accord spécial entre Ligues et sous réserve qu'ils s'inscrivent dans les délais, soit J-15. Après cette date 10€ de majoration sont prévues.

Article 3.5 : la clôture des engagements aura lieu 3 jours avant la date de l'épreuve.

Article 3.6 : si l'épreuve est organisée par un Club affilié à la LMOC et que les engagements sont gérés par la Ligue sur engage-sports, le pilote déclarant forfait doit :

  • Déclarer son forfait sur http://ffm.engage-sport.com.
  • Adresser son certificat médical sur cm.en@lmoc.fr: il doit préciser l’arrêt de la pratique d’un sport ou un arrêt de travail, ceci dans les 24h après avoir déclaré son forfait.

Pour tout désistement de l’engagement hors certificat médical la somme de 15€ sera retenue. Aucun remboursement ne sera possible 24h après la course.

Article 3.7 : toute annulation d'une épreuve ou d'une journée de course, quelle qu'en soit la cause, intervenant avant le départ, le Club devra rembourser l'engagement aux pilotes. Après le départ de la course, aucun remboursement ne sera effectué.

Article 3.8 : si une journée de course est arrêtée prématurément, les résultats ne seront validés que si la majorité ou 50% des pilotes de chaque catégorie ont réalisé au moins 2/3 des spéciales selon le nombre de spéciales prévues par la direction de course le matin de la journée de course.

ARTICLE 4 : CLASSEMENT

Article 4.1 : un classement sera établi dans la catégorie Elite dans les différentes classes :

  • E1 (125cc 2T / 250 4T) : Plaque noire / Numéro blanc du 1 à 99.
  • E2 (+125cc 2T / 450 4T) : Plaque rouge / Numéro blanc de 1 à 99.
  • E3 (+250cc 2T / +450 4T) : Plaque jaune / Numéro noir de 1 à 99.

Article 4.2 : dans la catégorie Nationale (Ligue 2) :

  • E1 (125cc 2T / 250 4T) : Plaque verte / Numéro blanc du 101 à 299.
  • E2 (+125cc 2T / 450 4T) : Plaque verte / Numéro blanc de 301 à 499.
  • E3 (+250cc 2T / +450 4T) : Plaque verte / Numéro blanc de 501 à 699.
  • Espoirs 125 : Plaque verte / Numéro blanc du 101 à 299.
  • 50cc : Plaque verte / Numéro blanc de 700 à 800.
  • Vétérans : Plaque verte / Numéro blanc de 801 à 999.
  • Féminine : Plaque rose / Numéro blanc.

Article 4.3 : un classement Scratch sera établi dans les deux catégories. Pour la catégorie Elite, le classement sera établi à titre indicatif. Pour la catégorie Nationale, le classement scratch sera pris en compte pour le passage dans la catégorie supérieure (les 5 premiers).

Article 4.4 : les points du classement par catégorie dans les deux groupes seront attribués selon le barème suivant : 20-17-15-13-12-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1 et pour le classement Scratch : 25-22-20-18-16-15-14-13-12-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1.

Article 4.5 : les vétérans (37 ans révolus au 1er janvier) devront s engagés en catégorie Vétérans.

Article 4.6 : tout pilote participant à un Championnat de France d'Enduro ou de course sur sable en concurrence de date avec un Championnat Occitanie d'Enduro se verra réattribuer des points selon les conditions suivantes :

  • Être classé sur l'épreuve du Championnat de France concernée (si le pilote ne finit pas ou n'est pas classé lors de l'épreuve, il sera considéré comme « abandon » ou « non classé » et ne marquera pas de point).
  • Participer à la moitié des épreuves du Championnat Occitanie.
  • Faire la demande par écrit au Président de la Commission en lui envoyant la feuille de leur résultat.

Sous réserve du respect de ces conditions, la moyenne des points marqués sur les épreuves du Championnat Occitanie est reportée sur les épreuves auxquelles le pilote a été absent pour une des raisons évoquées ci-dessus. Le calcul de cette moyenne se fera au prorata de la totalité des épreuves courues par le pilote. Elle est arrondie à l'unité la plus proche (arrondie au point supérieur si la décimale est supérieure ou égale à 0,5 et arrondie au point inférieur si la décimale est inférieure à 0,5).

Article 4.7 : en cas d'ex-aequo, les pilotes seront départagés selon le nombre de victoire d'épreuve, de seconde place, de 3ème place, etc.

ARTICLE 5 : TITRES ET REMISE DES PRIX

Article 5.1 : des titres de Champion Occitanie seront décerné aux vainqueurs des classements par classe dans les catégories Elite (Ligue 1) E1 / E2 / E3 / National (Ligue 2) E1 / E2 / E3 / Espoirs 125 / Vétéran / Féminine / 50cc.

Article 5.2 : les pilotes ne marqueront pas de point pour le classement général du Championnat Occitanie s'il n'y a pas au minimum 3 participants issus de leur catégorie lors de la 1ére épreuve et ce pour l’ensemble du Championnat. Les pilotes seront alors classés sur la journée, mais les points du Championnat seront marqués dans une catégorie équivalente où il y a au minimum 3 participants.

Article 5.3 : les 3 premiers de chaque catégorie Elite et Nationale seront récompensés et invité à l'occasion de la remise des prix de la LMOC à condition qu'il y ait au moins 5 pilotes classés dans la catégorie.

ARTICLE 6 : ACCUEIL ADMINISTRATIF

Article 6.1 : les concurrents engagés doivent se présenter eux-mêmes à l'accueil administratif.

Article 6.2 : le lieu et les horaires devront être précisés dans le règlement particulier.

Article 6.3 : les pilotes devront se munir de la licence de l'année en cours ; le permis de conduire ; la carte grise du motocycle (carte grise barrées ne sont pas acceptées) ; le procès-verbal de réception établis par le service des mines (pour réception titre isolé). Les W garage ne sont pas autorisés. Les motos devront répondre à la législation française en termes d'immatriculation et plus particulièrement à la validation des cartes grises étrangères (délais de 3 mois à compter la 1ère date de mise en circulation) ; l'attestation d'assurance de la moto. Dans le cas d'une attestation d'assurance type garage, ne précisant pas le numéro d'immatriculation, celle-ci devra être accompagnée d'un document émanant de l'assureur certifiant que la machine est bien assurée pour l'utilisateur désigné. En cas de prêt de la machine, l'attestation d'assurance doit comporter le nom du titulaire de la carte grise

NB : LES MOTOS NON HOMOLOGUEES PAR TYPE EN FRANCE DEVRONT PRESENTER LE PROCES VERBAL DE RECEPTION INDIVIDUELLE DES MINES ET POUR LES MOTOS ETRANGERES, L'AUTORISATION DE PRET.

ARTICLE 7 : CONTROLE TECHNIQUE

Article 7.1 : voir les règles techniques générales de la Commission fédérale d'Enduro et Rallye TT.

Article 7.2 : à la suite des contrôles, les motos seront mises en parc fermé (antivol obligatoire).

Article 7.3 : cameras selon décision de l'organisateur.

ARTICLE 8 : PARCOURS

Article 8.1 : la capacité de l'épreuve ne devra pas excéder 7 pilotes par kilomètre.

Article 8.2 : chaque tour devra comporter au moins 2 spéciales de type banderolé ou en ligne ; en aucun cas la spéciale en ligne ne sera chronométrée au 1er tour.

Article 8.3 : des CH désignés par l'organisateur pourront être dits sans assistance. Un ravitaillement d'essence devra être prévu au minimum tous les 60 km.

Article 8.4 : CH selon règlement du Championnat de France.

Article 8.5 : une validation du parcours et des CH sera faite par un membre de la Commission.

ARTICLE 9

Les règles, les dispositions, les pénalisations et les sanctions sont celles prévues au règlement du Championnat de France.

ARTICLE 10 : OFFICIELS

Il devra être prévu sur chaque épreuve :

  • 1 Directeur de course.
  • 1 Jury composé de 3 membres.
  • 1 Commissaire technique responsable.
  • 1 chronométreur responsable et son équipe.
  • Des Commissaires de piste en nombre suffisant.

Lorsque l'épreuve est organisée par un Club affilié à la LMOC, la Commission désigne à minima : 1 Directeur de course et 1 Délégué (Président du Jury) ; le Collège technique désigne à minima : 1 Commissaire technique. En cas de désignation par la FFM, les officiels de la LMOC sont remplacés ou complètent les équipes.

Une réunion du Jury devra avoir lieu avant le départ afin de valider le règlement particulier et une autre avant la publication des résultats officiels afin de valider les résultats sportifs et traiter éventuellement les réclamations suivant le Code sportif de la FFM.

ARTICLE 11 : JURY

Le Jury de l'épreuve détient tous les pouvoirs sportifs sur la compétition. Il constitue le seul tribunal chargé de traiter les réclamations et les infractions constatées par les officiels. Le Délégué du Championnat (s'il possède la qualification requise) est de droit Président du Jury.

RÈGLEMENT DU CHAMPIONNAT OCCITANIE D'ENDURO KID


ARTICLE 1 : DÉFINITION

La Ligue Motocycliste Occitanie (LMOC) organise le Championnat Occitanie d'Enduro Kid. Toute personne physique ou morale qui organise ou qui prend part à cette compétition est censée connaître le présent règlement. Elle s’engage à se soumettre sans réserve à toutes ses prescriptions. Après l’ouverture des engagements, aucune modification ne devra être apportée au règlement particulier, sauf cas de force majeure et décision du Jury. Le cas échéant, tous les concurrents doivent être informés du changement avant le départ.

Le règlement particulier de chaque épreuve doit être conforme au règlement général et aux règles techniques et de sécurité de l'Enduro.

ARTICLE 2 : CALENDRIER

Voir le site Internet www.lmoc.fr.

ARTICLE 3 : ENGAGEMENTS

Le Championnat Occitanie d'Enduro Kid est ouvert aux pilotes titulaires d'une licence NJ ou NCO. Tout pilote participant à une épreuve du Championnat doit impérativement posséder au minimum le guidon d'argent. Les pilotes titulaires d'une licence une manifestation pourront s'engager s'il reste des places. Les engagements s'effectueront auprès de chaque Club organisateur.

Les engagements seront ouverts jusqu'au vendredi de la semaine précédant la manifestation. Le montant de l'engagement est fixé à 30 euros pour les Mini Kid et à 45 euros pour les autres catégories. En cas de forfait, le pilote devra fournir un justificatif à envoyer, impérativement au plus tard le vendredi précédant l'épreuve, à l'adresse du Club organisateur.

Le montant du remboursement est laissé à la discrétion du Club. Une somme de 10 euros pour frais administratifs sera automatiquement retenue.

Il est souhaitable que les épreuves soient espacées au minimum de 15 jours et qu'elles ne soient pas organisées le même jour que les épreuves de Trophées de France ne comptant pas pour le Championnat Occitanie d'Enduro Kid.

Les licences une manifestation sont acceptées et sont à prendre directement sur le site de la FFM.

Les pilotes possédant ce type de licence seront classés à l'épreuve, mais ne marqueront en aucun cas de points au Championnat Occitanie d'Enduro Kid.

Le club organisateur est libre de choisir le mode d’engagement et les chronométreurs qu’il désire.

ARTICLE 4 : NUMEROS DE COURSE – CATEGORIES

Une fois attribuée, le numéro de course restera identique pour toute la saison, quelle qu'en soit la catégorie. Si une épreuve compte pour le Trophée de France, les numéros seront attribués et gérés par le Trophée de France et non par le Championnat Occitanie d'Enduro Kid. Aucune réclamation ne pourra être faite parce que le numéro n’est pas identique à celui du Championnat Occitanie d'Enduro Kid et inversement.

Les catégories du Championnat Occitanie d'Enduro Kid sont les suivantes :

  • Poussins (de 7 à 10 ans – 65cc maximum) – Age mini : avoir 7 ans la veille de l’épreuve. – Age maxi : ne pas avoir 11 ans au 1er Janvier.
  • Benjamins (de 9 à 10 ans – 85cc 2T maximum) – Âge mini : avoir 9 ans la veille de l’épreuve. – Age maxi : ne pas avoir 11 ans au 1er janvier.
  • Minimes (de 11 à 12 ans – 85cc 2T ou 150cc 4T maximum) – Âge mini : avoir 11 ans la veille de l’épreuve. – Age maxi : ne pas avoir 13 ans au 1er janvier.
  • Cadets (de 13 à 15 ans – 85cc 2T ou 150cc 4T maximum) – Âge mini : avoir 13 ans la veille de l’épreuve. – Age maxi : ne pas avoir 16 ans au 1er janvier.
  • Espoirs (de 13 à 16 ans – 125cc 2T ou 150cc 4T maximum) – Âge mini avoir 13 ans le veille de l’épreuve. – Age maxi : ne pas avoir 17ans au 1er janvier.

Des démonstrations éducatives pourront être organisées pour des Mini Kid âgés de 6 à 8 ans et titulaires de la NJ1 ou LJD. Le nombre de pilotes, simultanément en action, est limité à 10 par éducateur sportif qualifié dont la présence est obligatoire.

Les pilotes âgés de 17 ans au 1° janvier de l'année du Trophée (125cc 2T ou 150cc 4T) pourront également participer à l'épreuve, mais ne pourront en aucun cas marquer des points au Championnat Occitanie d'Enduro Kid.

L'ordre de départ de la 1ière épreuve se fera dans l'ordre du classement du Championnat de l'année précédente puis dans l'ordre du classement provisoire de l'année en cours et cela dès la seconde épreuve.

ARTICLE 5 : CONTRÔLES ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES

Les contrôles administratifs et techniques se dérouleront le matin de l'épreuve de 8h à 10h. Ils pourront aussi avoir lieu en partie la veille. Dans tous les cas, il faudra se référer au règlement particulier de l'épreuve. Des contrôles de cylindrée pourront avoir lieu à n'importe quel moment de la journée, à charge aux pilotes de mettre à disposition une personne pour démonter et remonter la machine et de prévoir les pièces nécessaires. Le pilote désigné pour un contrôle de cylindrée devra présenter toutes les motos qu'il aura passées au contrôle technique et avec lesquelles il aura roulé. Les machines devront posséder la cylindrée, le châssis (cadre et bras oscillant) et le diamètre des roues d'origine, le reste étant libre. Tout coureur qui n'aura pas satisfait aux vérifications techniques et administratives aux horaires prévus se verra refuser le départ par le Directeur de course.

ARTICLE 6 : CLASSEMENTS

Le classement est établi en cumulant les temps des spéciales et des pénalités. Le pilote ayant réalisé le plus petit temps est déclaré vainqueur de sa catégorie.

Il y aura un classement par catégorie. Les points du Championnat seront attribués aux 15 premiers pilotes de chaque catégorie selon le barème suivant : 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.

L'organisateur pourra établir un classement Scratch pour les Poussins, Benjamins, Minimes, Cadets et Espoirs.

En cas d'ex-aequo au classement du Championnat, les pilotes seront départagés selon le nombre de victoire d'épreuve, de seconde place, de 3ème place, etc.

ARTICLE 7 : TITRES ET RECOMPENSES

A chaque épreuve, une récompense sera obligatoirement offerte aux 3 premiers pilotes de chaque catégorie.

Des titres de Champion Occitanie seront décernés aux premiers pilotes des catégories suivantes : Poussins, Benjamins, Minimes, Cadets et Espoirs.

Les 3 premiers pilotes de ces classements recevront une Coupe ou une récompense.

ARTICLE 8 : PROTECTION DES PILOTES

Lors des reconnaissances, des entraînements et des courses, les pilotes devront être équipés :

  • D'une paire de bottes de moto, en cuir ou en matériaux synthétiques (homologuées),
  • D'une paire de gants en cuir ou matière équivalente,
  • D'un pantalon renforcé,
  • D'un vêtement en matière résistante qui couvre les bras.

Tout pilote présentant un équipement non conforme sera refusé par le Directeur de course.

Les casques et protections dorsale et pectorale des pilotes devront être conformité avec l'article 2 des règles techniques générales de l'Enduro.

ARTICLE 9 : MACHINES

Les cylindrées imposées sont 65 cc 2T, 85 cc 2T, 125 cc 2T et 150 cc 4T maximum, munies d'une boite à vitesses (cylindrées aux normes des constructeurs). Les motos automatiques sont acceptées pour les Mini Kid. La moto doit être propre. Les Commissaires Techniques vérifieront principalement :

  • La présence de la protection du pignon de sortie de boite,
  • La présence des embouts des poignées et du guidon,
  • La présence de la mousse de guidon,
  • Le niveau sonore suivant la discipline (méthode 2m max),
  • Les leviers (ils ne doivent pas être cassés),
  • Le coupe-circuit en état de marche,
  • Couleurs des plaques :

Benjamins : plaque noire / numéro blanc
Poussins : plaque bleue / numéro blanc
Minimes : plaque jaune / numéro noir
Cadets : plaque verte / numéro blanc
Espoirs : plaque blanche / numéro noir

Chaque pilote doit avoir sur lui une bougie de rechange et une clé à bougie afin de ne pas pénaliser le groupe.

ARTICLE 10 : DEROULEMENT DES EPREUVES

La totalité du parcours de l'épreuve doit se trouver sur un domaine privé ou sur des voies à usage privatif.

Le circuit doit être tracé en formant une boucle dont le départ et l'arrivée doivent être à proximité du parc coureur.

La boucle doit être composée au maximum de deux tronçons de liaison et d'un tronçon de spéciale. Selon les catégories, Il est impératif d'accorder des périodes de repos aux pilotes (voir les RTS).

Après avoir parcouru la liaison, ils pourront marquer un temps de repos avant de s'élancer dans la spéciale (voir les RTS).

Aucune mécanique ne sera réalisée par une personne autre que le pilote durant ce temps.

Dès la sortie de la spéciale, les pilotes devront ravitailler au parc coureur et marquer une pause de 30 minutes selon la catégorie (voir les RTS) avant de repartir dans la boucle suivante. Les liaisons doivent être parcourues sur des portions larges et très sinueuses en dehors de circuits tracés. Elles ne doivent pas être rapides. Les difficultés doivent être franchies par l'ensemble des pilotes du plateau (sauf pour les Mini Kid). Un tracé de contournement doit être prévu pour toutes les difficultés. Le délégué pourra parcourir avec l'organisateur la totalité des liaisons et pourra, si nécessaire, faire modifier le tracé s'il le juge trop rapide ou avec des difficultés trop importantes ou dangereuses.

Des commissaires seront chargés d'aider les pilotes aux abords des zones de franchissement. Des marshalls en moto devront encadrer un groupe de 12 pilotes maximum afin d'assurer la sécurité de ceux-ci (au minimum un devant et un derrière).

Spéciale

La spéciale doit être entièrement balisée sur un terrain naturel, d'une durée comprise entre 3 et 10 minutes. Les difficultés rajoutées de type motocross doivent être en nombre restreint et facilement contournables et seront validées par le jury avant le départ de l'épreuve. La présence des parents ou des accompagnateurs ne sera pas tolérée sur la totalité de la spéciale (sauf en cas de panne ou de chute).

Zone spéciale

Une zone d'attente doit être balisée avant la spéciale. Elle permettra à tous les pilotes d'avoir le repos nécessaire indiqué dans les RTS. La mécanique est autorisée dans cette zone et dans le temps de repos imparti selon la catégorie du pilote.

Une fois cette zone passée, ni les parents, ni l'assistance ne peuvent intervenir. Le pilote entre au départ de la spéciale.

  • Sanction pour non-respect des consignes : 1 minute.
  • Sanction pour non présentation à l'heure au CH :1 minute.
  • Reprise d'une spéciale pour casse ou autre : 1 minute.
  • Aide extérieure : 1 minute de pénalité (sauf en cas de panne).

Une ambulance et un médecin (au minimum) doivent être présents près du départ de la spéciale.

Le temps de liaison entre chaque spéciale ne pourra pas être supérieur à 60 minutes selon la catégorie.

A la fin du tour, le pilote devra se reposer au minimum 30 minutes selon les catégories afin de repartir pour la boucle suivante.

Les pilotes ne pourront pas parcourir dans la journée :

  • Plus de 4 fois la spéciale pour les catégories Poussins et Benjamins,
  • Plus de 5 fois la spéciale pour la catégorie Minimes – Cadets,
  • Plus de 6 fois la spéciale pour la catégorie Espoirs.

ARTICLE 11 : PROCÉDURE DE DÉPART

Un carton de pointage (ou équivalent) sera donné à tous les pilotes avec mise en place d'un pointage type contrôle horaire au départ. Les pilotes partiront par groupe de 12 maximum selon le planning de départ de la course prévu par le club. Les pilotes devront être présents au moins 5 minutes avant l'heure de départ dans la zone parc fermé. Ils devront parcourir, moteur arrêté en poussant leur machine, la distance qui les sépare de la zone de départ. Les pilotes se positionneront dans la zone de départ 1 minute avant le top départ, moteur éteint.

Des marshalls en moto devront encadrer chaque groupe de 15 pilotes maxi, dans les catégories Poussins, Minimes, Benjamin, afin d’assurer la sécurité de ceux-ci (au minimum un devant et un derrière).

Les Espoirs et les Cadets partiront 3 par 3 toutes les minutes. 4 marshalls devront être prévus pour ces deux catégories.

Au top départ, les pilotes auront 1 minute pour démarrer leur machine et s'élancer. Au-delà, ils devront sortir de la zone en poussant leur machine en direction de la liaison. La présence des parents n'est pas autorisée dans la zone de départ.

Si un pilote prend le départ en retard, il sera pénalisé de 60 secondes par minute de retard.

Si un pilote ne prend pas le départ à l'heure fixée moteur en marche dans sa minute, il sera pénalisé de 10 secondes.

Si le pilote ne respecte pas le code sportif et le règlement fédéral, il sera pénalisé de 2 minutes par infraction constatée. Au-delà de la 3ème infraction, une exclusion pourra être prononcée par le Jury de l'épreuve.

ARTICLE 12 : RÉCLAMATIONS

Il est rappelé que le droit de réclamation, d'un montant de 75 euros, doit être déposé auprès du Directeur de course dans la demi-heure suivant l'affichage des résultats (lorsqu'il s'agit de réclamations relatives aux classements) et qu'il doit être assorti, lorsqu'il suppose un démontage du moteur, d'une caution de 75 euros en plus.

Cette somme sera remboursée si la réclamation est reconnue fondée. Dans le cas contraire, elle sera envoyée à la FFM avec le rapport de clôture. Il est rappelé que le Directeur de course peut faire démonter toute machine de son choix, à l'arrivée, sans que le pilote puisse prétendre à une quelconque indemnité.

ARTICLE 13 : OFFICIELS

Il devra être prévu sur chaque épreuve :

  • 1 Directeur de course.
  • 1 Jury composé de 3 membres.
  • 1 Commissaire technique responsable.
  • Des Commissaires de piste en nombre suffisant.

Lorsque l'épreuve est organisée par un Club affilié à la LMOC, la Commission désigne à minima : 1 Directeur de course et 1 Délégué (Président du Jury) ; le Collège technique désigne à minima : 1 Commissaire technique. En cas de désignation par la FFM, les officiels de la LMOC sont remplacés ou complètent les équipes.

ARTICLE 14 : RÈGLES ENVIRONNEMENTALES

Les pilotes devront respecter les règles environnementales mises en place par l'organisateur. Il est obligatoire d'utiliser un tapis environnemental qui devra être constitué d'une semelle imperméable et de textile absorbant et dont les dimensions minimales sont de 2 m x 1 m.

Sanction : non utilisation du tapis environnemental : 1 minute

Les tear-off sont interdits. En cas d'utilisation, le pilote sera disqualifié. Les roll-off sont autorisés.

Pendant toute la durée de l'épreuve, le nettoyage à l'eau sous pression (jets d'eau, nettoyeur haute pression, …) des motos est strictement interdit.

Sanction : 5 minutes de pénalité.

Tout bruit dans le parc coureur au-delà de 22 heures est interdit.

Sanction :

  • 1ère infraction : avertissement
  • 2ème infraction : exclusion du pilote

Partenaires

JBS Moto

JBS Moto

Site Web
Outsiders Sports

Outsiders Sports

Site Web
Révolte Racing

Révolte Racing

Site Web

Actualités

Le sport moto de nouveau autorisé en entraînement

Le sport moto de nouveau autorisé en entraînement

26 novembre 2020 |  

LE SPORT MOTO DE NOUVEAU AUTORISÉ EN ENTRAÎNEMENT

Dans le cadre des mesures de déconfinement annoncées par le Président de la République et le Premier Ministre, les activités individuelles de plein air sont à nouveau autorisées à compter du samedi 28 novembre, sans distinction d’âge.

Voir toutes les actualités