Trial des Nations : Julien Piquet aux commandes !

25 septembre 2019 |   |  , , ,

Pour le Trial des Nations, ce sera Julien Piquet aux commandes des équipes de France, au même titre que Sébastien Bonnal (Frontignan la Cible) lors du Supermoto des Nations et Pascal Finot (AGPM Montagne Noire) lors du Motocross des Nations. La Ligue ne peut être que fière de ses entraîneurs qui encadrent les équipes de France sur les plus grandes compétitions internationales. La Ligue Motocycliste Occitanie adresse ses encouragements à Julien Piquet pour cet événement de première importance.

trial-des-nations-2019-photo-4

Alors que les Espagnols tenteront ce week-end, à domicile, de coiffer une seizième couronne mondiale consécutive, la délégation française s’envole en milieu de semaine vers Ibiza avec des objectifs élevés : le podium dans les deux catégories ! « Les équipes ont développé leur potentiel. Nous sommes sur une dynamique qui permet d’être ambitieux », constate le Responsable des Équipes de France Julien Piquet. L’organisation mise en place par la FFM a été peaufinée dans les moindres détails afin de placer pilotes et suiveurs dans des conditions propices à la performance.

trial-des-nations-2019-photo-3

L’équipe féminine en nette progression.

Aux portes du Top 5 en 2018, les Bleues ont gagné en performance mais aussi en expérience durant l’année écoulée. A tout juste 16 ans, Lenna Volpe mène le Championnat de France et va disputer son troisième Trial des Nations en compagnie de Caroline Moréon. Respectivement quatrième et troisième du Championnat du Monde de Trial 2, signe que les progrès sont là, elles encadreront la pépite du Trial français Naomi Monnier. A 14 ans seulement, la Gardoise vient de remporter sa première épreuve sur la scène nationale et montre un niveau déjà équivalent à ses compatriotes. Également Entraîneur de l’équipe féminine, Julien Piquet l’assure : « Nous avons une équipe homogène, mieux préparée et qui a plus d’expérience. Nous estimons que le potentiel est là pour le podium ». Si les Anglaises et les Espagnoles semblent un ton au-dessus, l’Allemagne, la Norvège et l’Italie sont accessibles. Comme en 2018, Cyril Bayle et Samuel Decoux, éducateurs chevronnés de la filière trial de la FFM, officieront en tant qu’assistants auprès de nos très jeunes pilotes. Leur expertise sera précieuse.

trial-des-nations-2019-photo-2

Fougue et expérience chez les garçons.

L’an dernier ils avaient bouclé le premier tour à la seconde place derrière les intouchables Espagnols. Coiffés sur le poteau par les Anglais, nos Bleus toujours entraînés par Patrick Charlier ont à cœur de monter d’un cran dans la hiérarchie mondiale. C’est en tout cas l’objectif rêvé pour Benoit Bincaz, Alexandre Ferrer et Téo Colairo, l’objectif « minimum » étant bien sûr le podium. L’équipe est très complémentaire. Le stage récemment effectué en Ardèche a permis d’apporter de la « cohésion, un bel état d’esprit et une ambiance superbe parmi les équipes » d’après Julien Piquet. Malgré son jeune âge, Benoît monte toujours en puissance puisqu’il vient de terminer septième du Championnat du Monde. Il bénéficiera de toute l’expérience d’Alexandre, quintuple Champion de France. Si les deux pilotes sont aux coudes à coudes sur la scène nationale, ils ont montré par le passé qu’ils savaient s’unir pour tirer l’équipe vers les sommets. Pour sa deuxième sélection, Téo retrouve le groupe France en milieu connu puisqu’il aura les mêmes coéquipiers et quasiment le même staff qu’en 2017.

trial-des-nations-2019-photo-1

Partenaires

CDM 31

CDM 31

Site Web
JBS Moto

JBS Moto

Site Web
Lycée François Marty

Lycée François Marty

Site Web

Actualités

Retour sur le Supermot’ à Lohéac

21 juin 2021 |   |  ,

Le circuit du Clos d'Ahaut, à Lohéac (35) a été le théâtre de la deuxième épreuve du Championnat de France Supermotard insane-parts.com, qui était organisée par le MC Roazhon Supermot', l'ASK Lohéac, et le CMPN Grand Ouest. Une nouvelle fois, les organisateurs ont réussi à mettre en place une épreuve sans faille malgré les conditions sanitaires incertaines. La météo capricieuse a changé la donne samedi, la pluie ayant forcé la Direction de Course à fermer la partie terre pour l'après-midi. Les essais chrono de samedi se sont donc déroulés uniquement sur le bitume, tandis que les courses dimanche se sont déroulées presque intégralement au sec.

Voir toutes les actualités