Top départ du 24MX Tour à Castelnau-de-Levis

15 mars 2019 |   |  , , ,

20190223-gregory-aranda-photo-mediacross
 81150 Castelnau-de-Levis
06 89 51 76 26
Site web

Bosseboeuf.remi@wanadoo.fr

Le weekend prochain les amoureux de motocross retrouveront le 24MX Tour là où ils l'avaient quitté en juillet dernier : à Castelnau-de-Lévis, dans le Tarn. Comme un symbole de la continuité souhaitée par la Fédération Française de Motocyclisme pour l'événement phare du motocross dans l'Hexagone, l' AGS Puech-Rampant donnera le coup d'envoi des Championnats de France Elite MX1, MX2, Junior et Espoirs 85cc 2019. Durant ces deux jours de compétition plus de 250 pilotes vont en découdre pour la première des sept épreuves les menant vers un titre tant espéré. Pas moins de treize tombés de grille avec plusieurs pilotes GP sont au programme. Le concept regroupant les quatre Championnats sous l'égide du 24MX Tour a fait ses preuves, la nouvelle saison s'annonce palpitante.

On ne change pas une équipe qui gagne !

Souhaité depuis plusieurs années par la Commission Nationale Motocross de la FFM menée par Jean-Pierre Forest, le regroupement intégral des quatre Championnats majeurs MX s'est concrétisé l'an dernier. Le succès de la formule ne s'est pas fait attendre. Pilotes, teams, clubs, bénévoles et publics ont immédiatement plébiscité le 24MX Tour. Tant sportivement qu'économiquement ce concept a fait ses preuves. Il est donc reconduit à l'identique cette année avec le même niveau d'exigence et les mêmes attentes. L'autre modification importante de 2018, l'introduction des départs sur treillis métalliques, est conservée. Les grilles en métal déployé, jugées trop glissantes en cas de pluie, sont néanmoins remplacées par les caillebotis utilisés en supercross. La piste d'entraînement en sera également équipée pour que les pilotes puissent faire des essais.

Nouveauté 2019, le manufacturier de pneus Dunlop met en place un challenge. Sur chaque épreuve, tout pilote équipé de montes de la marque qui aura mis au moins quatre stickers Dunlop sur sa machine pourra s'inscrire à un tirage au sort. En jeu, des chèques carburant et surtout un train de pneu dans chaque catégorie !

Côté piste, l'ouverture de ce 24MX Tour a été confiée à l' AGS Puech-Rampant de Castelnau-de-Lévis. Le club est devenu en quelques années l'une des places fortes de la discipline. Depuis que le Championnat de France Elite y a fait son retour en 2016, l'aventure se renouvelle chaque saison pour les quelques 300 bénévoles menés par le Président Alain Bosseboeuf. Le circuit, parmi les plus rapides du Championnat, reste malgré tout très varié avec de bonnes alternances. Toujours bien préparé grâce au savoir faire du club tarnais, il se creuse suffisamment pour donner de bonnes possibilités de dépassement. Cela en fait un circuit moderne, sécurisé, et surtout très spectaculaire pour le public qui a une visibilité quasi intégrale sur le terrain.

La place est libre en MX1.

En catégorie reine le retrait de la compétition de Xavier Boog, quintuple Champion de France et vainqueur des deux dernières éditions, ouvre la voie à ses concurrents « historiques ». Grégory Aranda, déjà titré en 2016, joue la continuité avec la structure SN Motorsport Kawasaki. A 29 ans, le Gardois aura fort à faire face à des concurrents expérimentés tels que Nicolas Aubin (OB1 Motorsports Suzuki), deuxième du Championnat 2018, Milko Potisek (Yamaha), vice Champion de France des Courses sur Sable ou Florent Richier (FR25 Honda) qui, après son titre MX2 2017, remonte en 450cc. Il sera aussi sous la menace de la relève de la catégorie. Auteur d'un triplé magistral ce dimanche à Sommières, Maxime Desprey a rejoint l'équipe Honda SR Motoblouz dans laquelle il aura la difficile tâche de remplacer Boog. Après plusieurs saisons délicates, le Champion de France MX2 2015 a une bonne occasion de se relancer.

Ce sera également le cas pour Nicolas Dercourt et David Herbreteau, deux talents précoces qui ont eu des difficultés à concrétiser au plus haut niveau. Le premier est intégré au team JPM Suzuki, le second découvrira la catégorie sur une Husqvarna privée. Avec simplement une victoire d'épreuve en Elite MX2 et quelques podiums de manche au compteur, Jimmy Clochet représentera Bud Racing Kawasaki en MX1, tandis que l'attraction du week-end devrait venir d'un pilote GP. Jordi Tixier, Champion du Monde MX2 2014 et récent vainqueur du Motocross des Nations avec la France s'alignera derrière la grille du 24MX Tour quand celui-ci n'est pas en concurrence avec un GP. Il sera donc dans le Tarn sous les couleurs de VHR KTM.

Une foule de talents en MX2.

Dans une catégorie qui semble très homogène et relevée, la première sensation de l'année est la présence de Valentin Teillet. Après cinq saisons en 450 cc et son titre MX2 de 2012, le Vendéen a quitté VRT KTM fin 2018 mais n'a pas tardé à retrouver un guidon chez JPM Racing Suzuki avec qui il a choisi de redescendre en MX2. A 28 ans son expérience sera un atout majeur face à une foule de jeunes pépites qui en manque parfois cruellement. Il sera concurrencé par Arnaud Aubin (OB1 Motorports Suzuki), vice Champion de France 2018. A 25 ans le Normand fait également figure de pilote expérimenté et fera son retour à la compétition après une blessure. Malgré ses 17 ans, Brian Moreau entame lui sa troisième saison en 250 cc et jouera aux avants-postes après son podium de l'an dernier. Blessé au poignet lors du premier GP en Argentine, il ne pourra néanmoins certainement pas défendre ses chances sur cette épreuve. Il sera épaulé cette saison par le Vénézuélien Lorenzo Locurcio, récemment débarqué chez Bud Racing Kawasaki suite à la défection de l'Allemand Brian Hsu, et qui devrait faire ses premiers tours de circuit en France dans le Tarn.

Honda n'est pas en reste puisque la marque nippone sera représentée par plusieurs prétendants à la couronne nationale. Stephen Rubini et Pierre Goupillon ont rejoint le team italien Assomotor RedMoto tandis que SR Motoblouz s'est adjoint les services d'Anthony Bourdon. Le weekend tarnais permettra également de suivre les premiers tours de roue en Elite MX2 du Champion de France Junior Tom Guyon (VRT KTM) et du Champion d'Europe 125 Thibault Benistant (Yamaha MJC). Enfin, il faudra surveiller de près Calvin Fonvieille (TMX KTM) qui roulera à domicile, Nathanael Bres qui dispute cette année le Mondial avec Ifly JK Racing Yamaha et le Sudiste Henri Giraud (Husqvarna), habitué des bonnes performances. Le plateau sera des plus étoffé du côté d'Albi avec la présence exceptionnelle du team Honda 114 Motorsports de Livia Lancelot. L'Australien Mitchell Evans, sur le podium de son tout premier GP en Argentine, sera le fer de lance d'une délégation rouge de 4 pilotes comptant normalement le jeune Axel Louis, le Japonais Chihiro Notsuka et Zachary Pichon.

Championnat de France Junior

Comme toujours, le championnat de France Junior se déroulera sur deux jours, avec essais et courses qualificatives le samedi, suivis de deux manches le dimanche en marge de l'Elite. Il voit s'affronter des pilotes ayant entre 13 et 17 ans sur des 125cc. Les coureurs bénéficieront de conditions de piste exceptionnelles et pourront engranger un maximum d'expérience au contact des Champions. Cinquième de la dernière édition, Florian Miot compte parmi les grands favoris de la catégorie, tous les pilotes devant lui l'an dernier étant passés en MX2. Il a rejoint la structure Yamaha MJC au sein de laquelle il devra composer avec le Suisse Luca Diserens, Champion de France Espoirs en titre, qui va donc découvrir le Junior. Pablo Metayer (KTM), Champion de France Espoirs 2017 et Arthur Vial ( VRT KTM) entament leur deuxième année en 125cc avec de grandes ambitions mais ils auront fort à faire face aux jeunes montant des Espoirs. Saad Soulimani, vice Champion de France en 85cc l'an dernier a rejoint VRT en restant fidèle à Husqvarna. Il bénéficiera donc d'une structure expérimentée pour contrer les assauts de ses concurrents de 2018, Baptiste Bordes (KTM), Xavier Cazal (VHR KTM) ou Enzo Casat (Husqvarna).

Championnat de France Espoirs 85cc

Dans cette catégorie se retrouvent des pilotes ayant entre 12 et 15 ans. Le Championnat se dispute sur des motos d'une cylindrée de 85cc. On retrouve ici les plus jeunes coureurs tricolores, les talents de demain. La compétition se déroulera le samedi exclusivement, avec essais et courses qualificatives le matin, suivis de deux manches de 20 minutes et 2 tours l'après-midi. L'ensemble des épreuves de ce Championnat se déroulera dans le cadre du 24MX Tour. Cela donnera ainsi une occasion unique à ces très jeunes coureurs d'acquérir un maximum d'expérience en roulant dans des conditions idéales. Quelle aubaine ! Un terrain idéalement préparé, des spectateurs par milliers, tout cela sous les yeux de la crème du motocross tricolore, de quoi réaliser les rêves de tout jeune crossman ! Côté piste il faudra suivre les pilotes ayant déjà participé à ce Championnat l'an dernier comme Maxime Grau (Tech 32 KTM), vainqueur d'épreuve au domaine de Foolz, Quentin-Marc Prugnières désormais suivi par Bud Racing, Pierre-Louis Deroyer (KTM) ou l'Espagnole Daniela Garcia (KTM), régulièrement dans le Top10 en 2018. Il faudra également suivre de près les jeunes qui arrivent dont le vainqueur du Minivert Jules Piètre (Husqvarna) et son dauphin Raphaël Darne (KTM).

Comme en 2018 la FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l'évolution des courses en Live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumé des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat www.elite-motocross.fr.