Des podium au Championnat de France de Trial

2 avril 2019 |   |  , , , , , , , , , , , , , , , ,

Site web

L'ouverture du Championnat de France 2019 se déroulait ce weekend pour la première fois sur le domaine Saint-Savournin à Lançon de Provence (13). Organisée par le Moto-Club de Toulon cette manche inaugurale fut un succès total avec 120 pilotes recensés en Provence. Pour ne rien gâcher, une météo estivale a accompagné toute la journée un public très nombreux sur de belles zones à l'accessibilité remarquable.

Nos pilotes ont dignement représenté leur Club et la Ligue Motocycliste Occitanie à l’occasion de cette première épreuve non loin de nos terres. En Espoir 3, Romeo Piquet (MC Bagnolais) réalise une belle performance en s’emparant de la 3e place devant Pablo Piquet (MC Bagnolais) et Aime Ventelon (TC Catalan), respectivement 4e et 8e. En Espoir 4, Mathias Demoulin (MC Bagnolais), Tibo Mazzilli (TC Catalan) et Eythan Champion Boschet (MC de Levezou) prennent les 5e, 6e et 9e places. En Expert, Romain et Remy Corna, tous 2 au Val de Dagne TC terminent 2e et 3e. Jules Gauthier (MC Bagnolais) et Nathan Molinarie (MC de Levezou) repartent avec des places honorables, 4e et 7e, de la catégorie Open. En Vétéran, Laurent Hernando (Cevennes Off Road) termine son épreuve à la 3e place. En Senior 1, Fabien Menard (TC Catalan) monte sur le podium juste devant Remi Rovery (Cahors TC), à la 4e. Sylvain Michel (MC de Levezou) et Christophe Barzu (TC Lourdais) étaient engagés en Senior 2 et ils terminent respectivement 12e et 16e.

Concernant les résultats généraux, dans la catégorie reine des « Elites », Benoit Bincaz (Beta) a d'emblée mis la barre très haut, ne concédant que deux échecs sur un parcours pourtant très sélectif. Son dauphin de la journée, Alexandre Ferrer (Sherco), n'a pu le contrer, lui qui revient d'une blessure hivernale. Il concédait au soir de l'épreuve 17 points au pilote Beta ce qui n'atteignait cependant pas sa satisfaction. Car au regard de son manque de préparation, Alexandre jugeait sa performance plus qu'honorable. Le troisième homme de cette belle journée de trial est bien connu de tous, c'est Loris Gubian (Gas Gas) qui a fait parler sa grande expérience. Loris devance son coéquipier chez Gas Gas, Téo Colairo et deux pilotes Espagnols venus dans le sud parfaire leur préparation, Aniol Gelabert (Scorpa) et Marc Riba (TRRS). Mauvaise journée en revanche pour Kieran Touly (Scorpa) qui a lourdement chuté sur la zone 3 du premier tour et qui fut contraint à l'abandon.

Chez les Filles, la championne en titre (Laurie Ehrhart Sherco) a préféré s'engager aux côtés des garçons en catégorie S2 pour affronter un parcours plus difficile. Un choix qui a rendu le championnat très ouvert et qui a vu Lenna Volpe (Sherco) s'imposer devant Marine Aurieres (Gas Gas) et Naomie Monnier (Beta).

Dans la catégorie Expert, le champion en titre Martin Pochez (Gas Gas) a très largement dominé les frères Corna tous les deux sur Beta, Romain précédant Rémy.
Bataille serrée en Seniors 1 entre les très expérimentés Alexandre Berlatier
(TRRS), Romain Rigaud (Sherco) et Fabien Menard (Vertigo). C'est dans cet ordre que s'est établi le podium.

En Open victoire de Léo Guiraud ( Gas Gas) devant les TRRS de Pierre Hernando et Marius Pelissier.

En Senior 2 victoire du jeune Enzo Rossi (Scorpa) devant les expérimentés Christophe Fabre (Scorpa) et Benjamin Delamotte (TRRS).

Résultats : https://www.trial-france.fr/resultats/2019/

Source : https://www.trial-france.fr
Crédits photos : Marjorie Escande ; https://www.trial-france.fr

Partenaires

JBS Moto

JBS Moto

Site Web
Pôle Mécanique de la Montagne Noire (EFM)

Pôle Mécanique de la Montagne Noire (EFM)

Site Web
Moto Team 81

Moto Team 81

Site Web

Actualités

Retour sur le Supermot’ à Lohéac

21 juin 2021 |   |  ,

Le circuit du Clos d'Ahaut, à Lohéac (35) a été le théâtre de la deuxième épreuve du Championnat de France Supermotard insane-parts.com, qui était organisée par le MC Roazhon Supermot', l'ASK Lohéac, et le CMPN Grand Ouest. Une nouvelle fois, les organisateurs ont réussi à mettre en place une épreuve sans faille malgré les conditions sanitaires incertaines. La météo capricieuse a changé la donne samedi, la pluie ayant forcé la Direction de Course à fermer la partie terre pour l'après-midi. Les essais chrono de samedi se sont donc déroulés uniquement sur le bitume, tandis que les courses dimanche se sont déroulées presque intégralement au sec.

Voir toutes les actualités