Départ canon pour Guarnoni !

2 avril 2018 |   |  , , , , , , , ,

20180402fsbk
Site web

DU COTE DE L’OCCITANIE

Jérémy GUARNONI n’est pas le seul pilote à avoir brillé ce weekend au Mans pour l’ouverture du Championnat de France de Superbike : 

> Jérémy GUARNONI (ASM Armagnac Bigorre) : leader en Superbike
> Guillaume ANTIGA (ASM Armagnac Bigorre) : 5e en Supersport
> Marceau LAPIERRE (FAST 48) : leader en Pré Moto 3
> Thomas WOLFARTH (ASM Armagnac Bigorre) : 6e en Honda CBR 500 Scratch
> Paul LEGLISE et Maxime OLLIGER : 5e en Sidecar Scratch
> Florian BRUNET-LUGARDON (ASM Armagnac Bigorre) : 2e en European Bikes

SUPERBIKE 

COURSE 1 : GUARNONI EST EN FORME

Les chevaux de la catégorie reine sont lâchés ! Parti depuis la troisième ligne, Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) s'offre le holeshot et personne ne sera en mesure de lui contester la victoire.  (BMW) tente de suivre le rythme imposé par le pilote de la Kawasaki n'°111, le duo ne tardera pas à tuer le suspense dans les 5 premiers tours. Les deux pilotes prennent très rapidement le large sur les autres concurrents. GUARNONI, toujours plus rapide, creuse peu à peu l'écart, et file tout droit vers la victoire devant le Champion en titre qui termine la course avec plus de 12 secondes de retard. 

Derrière, le peloton s'organise autour des têtes d'affiche, Erwan NIGON (Honda), Roberto ROLFO (Yamaha) et Morgan BERCHET (Yamaha). Le pilote Honda pourtant bien en vue en début de course, dégringole peu à peu au classement pour terminer à la 16ème place.  

Auteur de la pole position, BERCHET s'applique et parvient à prendre le dessus sur ROLFO relégué à la 4ème position. Derrière lui, Matthieu LUSSIANA (BMW) se place provisoirement 5ème devant un  (Suzuki LMS), pilote en Superbike Challenger. Au 7ème rang, le paddock note la présence de  parmi le groupe de tête, ce dernier semble de plus en plus à l'aise au guidon de sa nouvelle Honda.

Le trio tricolore composé de LUSSIANA, CLERE et PERRET, prend le meilleur sur l'italien qui finit seulement 8ème après un bon début de course.

En fin de course LUSSIANA augmente le rythme et enregistre son meilleur temps au 13ème tour pour recoller à BERCHET, un duel s'amorce pour accrocher le podium. Dans l'avant dernier tour, LUSSIANA parvient à subtiliser la troisième place à BERCHET, mais ce dernier ne se laisse pas faire et récupère son dû avant de franchir le drapeau à damier.

Le pilote Yamaha Axel MAURIN redouble d'effort en fin de course et s'octroie la 6ème place devant le Vice-Champion 2017 , qui termine 7ème.

En Superbike Challenger, Jonathan HUGOT (Yamaha), pilote le plus rapide durant les essais, ne résiste pas à la remontée d' et descend dans le classement. Gabriel PONS (Kawasaki), auteur d'une très belle course, se classe 2ème et décroche la 9ème place au scratch devant Louis ROSSI (Suzuki LMS), bravo « Ponpon ! ». Randy PAGAUD (Yamaha) complète le podium Superbike Challenger.

COURSE 2 : GUARNONI INTRAITABLE

Le scénario se répète lors du second débat : Jérémy GUARNONI (Kawasaki) s'envole seul en tête. Le pilote du Team Tech Solutions est pris en chasse par  (BMW Tecmas) et Erwan NIGON (Honda). À 5 tours de la fin, GUARNONI parvient pourtant à se détacher et assure la victoire.

FORAY, en adversaire coriace, se démène sur la deuxième partie de course et s'assure la 2ème marche du podium.

NIGON, pour sa part, est en perte de vitesse et fait l'objet d'une attaque fructueuse portée par Matthieu LUSSIANA (BMW), qui sort lui-même vainqueur d'une joute avec Roberto ROLFO (Yamaha). Erwan NIGON doit se contenter de la 4ème place devant le pilote italien et Morgan BERCHET (Yamaha) qui terminent tous deux 5ème et 6ème.

À noter, la surprise du jour vient de Sébastien SUCHET (Kawasaki Tech Solutions) qui prend un très bon départ et se hisse à la 4ème place à l'issu du premier tour. Le coéquipier du leader rétrograde au fur et à mesure des débats et conclut à la 7ème place, un résultat de bon augure pour la suite de la saison.

En Superbike Challenger,  (Suzuki LMS) prend les rênes de la catégorie après seulement 2 tours, reléguant Jonathan HUGOT (Yamaha) au second rang. Ce dernier part à la faute après quelques tours : pas de chance ! Les deux dernières places du podium se jouent alors entre Maxime BONNOT (BMW Tecmas) et Gabriel PONS (Kawasaki) qui terminent respectivement 2ème et 3ème de leur catégorie. 

En Superbike, Jérémy GUARNONI donne donc le ton dès la 1ère étape du Championnat en raflant 53 points sur 54 possibles, de bon augure en vue des 24 Heures Moto pour le pilote toulousain !  s'établit provisoirement à la seconde place avec 40 points devant Matthieu LUSSIANA (29 points).

Côté Superbike Challenger,  s'illustre en tête du classement provisoire avec 52 points devant Gabriel PONS (36 points) et Maxime BONNOT (33 points).

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

COURSE 1 : LOUIS SEUL DANS SA BULLE

 (Yamaha) réalise la bonne opération de ce début de saison. Le pilote emblématique au casque orange s'extrait parfaitement de la grille de départ et prend immédiatement le commandement des opérations.

À sa poursuite,  (Triumph), Enzo BOULOM (Yamaha), Guillaume ANTIGA (Yamaha) et Félix PERON (Yamaha) forment un groupe dont la hiérarchie est extrêmement mobile. PERON perd l'avant dans le « pif paf » après la Courbe Dunlop et rentre au stand.

Derrière le pilote de tête, STOLL négocie avec BOULOM pour la 2ème position. Après de multiples échanges, BOULOM se rate au garage vert et perd deux positions d'un coup, le pilote de la Yamaha n°25 connait ensuite une « course en dents de scie » et termine au 5ème rang. 

BULLE se trouve alors à la merci de STOLL. Les deux hommes se livrent un mano à mano exceptionnel. « Loulou », en 2ème position dans les derniers tours reste dans la roue du leader et prépare son attaque…Objectif atteint à quelques tours de l'arrivée pour le pilote natif de Chambéry qui s'envole vers la victoire ! STOLL se contente de la 2ème marche du podium. 

 (Suzuki) qui s'est élancé depuis la 9ème place sur la grille de départ, donne le change pendant la course et remonte à vive allure vers le groupe de tête. Il fait honneur à son titre acquis l'an passé et déloge Guillaume ANTIGA (Yamaha) dans les derniers tours pour compléter le podium de cette course à rebondissements.

En Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN (Kawasaki) tient tête à Dylan MILLE (Yamaha) en début de course mais ce dernier revient très fort…il bouscule d'ailleurs son prédécesseur et prend le dessus sur MATERN. Valentin GRIMOUX (Yamaha) termine la course en 3ème position devant le tout jeune Joris INGIULLA (Yamaha) nouvel arrivant au sein de la catégorie.

COURSE 2 : BULLE DOUBLE LA MISE 

 (Yamaha) fait une nouvelle fois le meilleur départ mais se fait très vite passer par BOULOM qui prend la tête de la course un court instant. BULLE veut le score parfait et cela se sent ! Le pilote de la Yamaha n°3 reprend le contrôle et file vers la victoire. 

Parti 3ème, Guillaume ANTIGA (Yamaha) conserve sa place en début de course. Après avoir manqué son départ depuis la pole position,  (Triumph) reprend du grip depuis la 4ème position et prend le meilleur sur ANTIGA et BOULOM. Pourtant dans la roue du leader, le pilote Triumph ne peut rien faire mais monte tout de même sur la 2ème marche du podium.

On observe la splendide remontée du Champion de France 2017,  (Suzuki), qui se classe 5ème après s'être élancé depuis la 23ème position sur la grille de départ. Victime de la « remontada » du pilote de la Suzuki n°1, Guillaume POT (Yamaha), l'ancien « Boss du Promosport 600 » termine 6ème après s'être fait déloger de la 5ème place qu'il occupait durant une bonne partie de la course.

Côté Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN (Kawasaki) prend sa revanche sur Dylan MILLE (Yamaha) et s'illustre devant ce dernier. La 3ème place est à mettre au crédit du « petit nouveau » de la catégorie, Joris INGIULLA (Yamaha).

En Supersport, c'est  qui tient les rênes du classement provisoire avec 51 points devant (42 points) et  (28 points).

Côté Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN s'illustre en 46 points devant Joris INGIULLA (33 points) et Valentin GRIMOUX (29 points).

OBJECTIF GRAND PRIX – PRÉ MOTO3

COURSE 1 : OPPORTUNITÉS ET SURPRISES

Les petites cylindrées s'élancent et le premier tour est bouclé par Guillaume JUCHA (Moriwaki), parti de la 2ème ligne ! Derrière on trouve les 2 meilleurs performeurs de la veille : Bartholomé PERRIN (Moriwaki), et Alexis BOUDIN (Beon Yamaha) qui se livrent un véritable duel.

Dans le 4ème tour, Marceau LAPIERRE (Beon Pré 3) fait la jonction sur ce duo et se permet le luxe d'aller chercher successivement, la 2ème puis la 1ère position !

À mi-course, les LAPIERRE, PERRIN, JUCHA, BOUDIN se tiennent en moins d'une seconde ! Coup de théâtre dans le dernier tour : triple chute des pilotes en seconde, troisième et quatrième position qui entraine la sortie d'un drapeau rouge par la Direction de Course. Marceau LAPIERRE, alors en tête, l'emporte. Line VIELLARD (Yamaha) et Ilan PERON (Moriwaki), opportunistes, complètent le podium final.

COURSE 2 : LA VOIE EST LIBRE 

À l'instar du premier débat, Marceau LAPIERRE (Beon Pre 3) s'installe en tête dès le début de course et ne quitte pas la position de pointe, il impose une domination sans partage. Derrière, Guillaume JUCHA (Moriwaki), Marius HENRY (BMS Honda) et Line VIEILLARD (Yamaha) visent tous les trois le podium !

HENRY prend l'avantage sur JUCHA. Celui-ci se retrouve alors sous la pression de Line VIEILLARD. Appliquée la jeune femme trouve l'ouverture et fait coup double sur JUCHA et HENRY dans le même tour ! Au coude à coude jusqu'au dernier virage, elle confirme son avantage avec le meilleur temps en course lors du dernier tour et se classe finalement 2ème. La dernière marche du podium est complétée par HENRY.

À noter, la belle performance d'Alexis BOUDIN (Beon Yamaha) qui part après les autres concurrents de la catégorie en raison d'un problème survenu dans le tour de chauffe. Il signe une remarquable progression qui s'arrête finalement au 5ème rang. 

Autre figure de la catégorie, Bartholomé PERRIN (Moriwaki) est dans l'incapacité de prendre part aux débats suite à sa chute en première course. 

Marceau LAPIERRE s'empare de la tête du classement provisoire avec 51 points devant Line VIEILLARD (41 points) et Marius HENRY (29 points).

SIDE-CAR 

COURSE 2 : LA VICTOIRE OU RIEN !

Nul doute que le Team REEVES / WILKES souhaite prendre sa revanche et montrer qu'il est le patron au guidon de son 600cc. Il impose sa loi dès le départ et caracole en tête pour s'envoler vers la victoire. À l'abord du dernier tour la paire STREUER / ROUSSEAU également en 600cc se rapproche dangereusement du leader et s'empare de la tête ! Alors que le paddock attend la réplique de la paire britannique, le Side n°77 est contraint de rentrer au stand, à cause d'un problème mécanique, dans le dernier tour.

Le duo LEGLISE / OLLIGER, très bien parti, est victime d'un fait de course à 3 tours de l'arrivée, ce qui l'oblige à abandonner : coup dur alors qu'il avait terminé second la veille. 

Premier en F1, OUGER / PEUGEOT s'illustre devant GALLERNE / CHAIGNEAU. Après une belle remontée, le duo familial VINET / VINET complète le podium.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, l'abandon de l'équipage REEVES / WILKES profite à LE BAIL / LEVEAU qui gère sa course pour aller chercher une deuxième place en 600cc et au duo féminin LEBLOND / FARNIER qui accroche la troisième marche du podium. 

En F1, c'est la paire OUGER / PEUGEOT qui réalise la meilleure opération avec 41 points devant le duo familial VINET / VINET (33 points) et GALLERNE / CHAIGNEAU (30 points).

Côté 600cc, LE BAIL / LEVEAU siège en haut du classement provisoire avec 54 points devant LEBLOND / FARNIER (40 points) et LELIAS / VASSEUR (32 points).

CALENDRIER 2018

28–29/04 – NOGARO (32) – ASM Armagnac Bigorre
16–17/06 – LEDENON (30) – MC Ledenon
30/06–01/07 – MAGNY-COURS (58) – MC Nevers et Nièvre
14–15/07 – PAU ARNOS (64) – MC Pau Arnos
25–26/08 – CAROLE (93) – MC Motors Events
22–23/09 – ALBI (81) – MCC Albi

Contenus associés

L’élite de la vitesse de retour

L’élite de la vitesse de retour

27 mars 2018 |   |  ,

Reprise du Championnat de France Superbike 2018 avec l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) sur le circuit Bugatti du Mans sous l’égide de la Fédération Française de Motocyclisme. La 37ème édition du...


La Finale du FSBK à Albi approche

La Finale du FSBK à Albi approche

6 septembre 2017 |   |  , , , , , , , ,

Nous sommes à l'heure de la distribution des titres en cette fin de saison et c'est à Albi que se déroulera la finale du Championnat de France de Superbike FSBK, organisée...


FSBK : brillante saison en Midi-Pyrénées !

FSBK : brillante saison en Midi-Pyrénées !

25 septembre 2017 |   |  , , , , , , , , , , , , , , ,

Ovations, récompenses, et spectacle lors de la finale du Championnat de France Superbike organisée par le MC du Circuit d'Albi sous l’égide de la FFM. Les derniers titres ont été délivrés...

Partenaires

Actualités

Licence FFM : plein gaz sur 2019 !

Licence FFM : plein gaz sur 2019 !

8 décembre 2018 |   |  

Licences 2019 : c'est parti pour une nouvelle saison de sport moto !

La saison 2019 est lancée depuis ce 1er décembre. L'ensemble des licences nationales proposées par la Fédération Française de Motocyclisme est disponible sur l'intranet fédéral http://licencie.ffmoto.net.

Voir toutes les actualités